19.1 C
New York
mercredi, avril 17, 2024

Buy now

spot_img

Coronavirus en Tunisie : Des mesures économiques et sociales

Le chef du gouvernement tunisien, Elyes Fakhfakh, s’est adressé à ses concitoyens, samedi, pour expliquer les dispositions du confinement général annoncé par le président de la République, Kaïs Saïed, et annoncer une série de mesures économiques dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

Dans un discours diffusé par la télévision nationale, Fakhfakh a fait savoir que les autorités médicales se préparent à tous les scénarios possibles et effectueront 10 000 tests, même si la Tunisie est encore au stade 2 du coronavirus.

“La décision du confinement général est une mesure préventive obligatoire. Certes l’Etat est responsable de la situation, toutefois, nous devons être patients et le citoyen doit se montrer responsable envers ses enfants et ses parents”, a-t-il insisté.

Quant aux modalités du confinement, Fakhfakh a expliqué que “les citoyens ne peuvent sortir qu’en cas d’extrême nécessité, notamment, pour des besoins médicaux ou alimentaires et également ceux qui doivent aller travailler”.

En effet, 15% des employés de la fonction publique assurerons la continuité des établissements étatiques avec de nouvelles conditions de travail, tandis qu’une nouvelle démarche sera opérée dans les heures à venir pour le secteur privé.

Dans ce contexte, des primes seront versées aux plus démunis, le paiement des crédits bancaires sera reporté de 6 mois pour les employés au revenu inférieur à 1000 dinars et les services tels que l’électricité et l’eau potable ne seront pas suspendus durant une période deux mois.

Fakhfakh a également tenu à assurer que “tous les produits alimentaires seront disponibles alors que tous les moyens humains et matériels ont été mis en place avec le maximum de coordination afin de limiter les dégâts face à la propagation du coronavirus”.

Pour le chef du gouvernement, « le respect des consignes est le mot d’ordre car la bataille contre le Covid-19 nécessite une discipline infaillible ».

“ Le combat est loin d’être terminée mais par la volonté de tous, nous vaincrons”, a-t-il conclu.

A noter que la Tunisie a enregistré 60 cas de contamination par le Coronavirus jusqu’au samedi.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici