26.3 C
New York
jeudi, mai 23, 2024

Buy now

spot_img

Coronavirus: La presse écrite mise entre parenthèses au Maroc

En application des mesures d’urgence prises par le gouvernement marocain pour lutter contre la propagation de l’épidémie du coronavirus, le ministère de la Culture annonce dans un communiqué relayé par la presse locale la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’impression et de la vente de la presse écrite, et ce à partir du dimanche 22 mars.

«Le ministère de la Culture […] a appelé tous les éditeurs de journaux à suspendre la publication et la distribution de la presse papier à partir de dimanche et jusqu’à nouvel ordre», indique la note citée par Médias 24.
Au Maroc
© CC0 / SOSINDA
Fin du rapatriement des Français du Maroc, l’ambassadrice de France rend hommage à ses équipes
Tenant compte du rôle vital de la presse en ce temps de crise sanitaire, «le ministère exhorte tous les organes de presse concernés à continuer à fournir de l’information dans des formats alternatifs [numériques, ndlr], vu les circonstances actuelles, contribuant ainsi aux côtés d’autres composantes des médias nationaux aux efforts d’information et de sensibilisation adressées aux citoyens», conclut le document.
Le roi fait appel à l’armée
Casablanca
© SPUTNIK . NATALYA SELIVERSTOVA
Deux hommes arrêtés au Maroc pour avoir appelé à des rassemblements en plein coronavirus
En plus des dispositions prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, le roi Mohammed VI a ordonné aux Forces armées royales (FAR) de mettre à la disposition du système de santé civile toutes les structures de la médecine militaire afin de mener à bien la mission de lutte contre l’épidémie de Covid-19, annonce un communiqué du palais royal relayé par Médias 24 qui précise que cette décision entre en vigueur ce lundi 23 mars.
Selon le dernier bilan officiel du ministère marocain de la Santé, 143 cas de contamination au coronavirus sont pris en charge dans les hôpitaux, quatre personnes sont décédées et trois ont guéri. La distribution régionale montre que plus de 60% des cas sont concentrés dans les régions Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Fès-Meknès.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici