26.8 C
New York
mardi, mai 28, 2024

Buy now

spot_img

Élections législatives en Tunisie : Ennahdha en tête, en attente des annonces officielles

Courrier arabe

En Tunisie, la fouille des urnes des élections législatives, qui avaient eu lieu dimanche, se poursuit, en vue d’annoncer les résultats officiels durant les deux jours à venir, au moment où le parti Ennahdha a déclaré sa disposition à établir des négociations avec les autres parties politiques, dans le but de parvenir à la formation du gouvernement.

En commentant les résultats des élections, le réseau tunisien «Morakiboun» a déclaré lors d’un rapport diffusé aujourd’hui, que «les élections s’étaient déroulées dans une bonne ambiance, et que les procédures juridiques ont été respectées chez 99% des comités électorales».

Le réseau nota également qu’«au moins un représentant des listes présentées aux élections a assisté au dépouillement, et ce dans 98% des centres de votes», et en expliquant que ceci donnait plus de fiabilité aux procès de dépouillement, il annonça que les premières estimations accordaient 19,2% des voix iront au parti Ennahdha, et 14,6% au parti Qalb Tounes.

Ennahdha prêt à négocier pour le bien des Tunisiens

Dans ce contexte, le porte-parole du parti Ennahdha «Imad al-Khemiri» a déclaré que son parti travaillera à négocier avec les autres parties politiques du pays, dans le but de parvenir à la formation d’un gouvernement qui répond aux attentes des Tunisiens, que ce soit au niveau judiciaire, social, ou de la lutte contre la corruption»

Lors d’une interview avec l’agence de presse allemande, Imad al-Khemiri, ajouta: «Nous attendons que le comité électoral dévoile les résultats, qui définiront la formation du futur parlement», en soulignant que les résultats de son parti reflétaient la confiance populaire, et affirmaient qu’Ennahdha se forçait à protéger les principes de la révolution, et se battait pour une transition démocratique concrète».

Les analystes estiment que «si les résultats s’affirmèrent, le parti Ennahdha, en pouvoir depuis la révolution de 2011, peinera à organisation la formation gouvernementale qu’il souhaite», expliquant que ceci revenait aux larges différences qu’il entasse avec les autres parties politique du pays.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici