22.2 C
New York
mardi, avril 16, 2024

Buy now

spot_img

« La crise économique s’installe et les Tunisiens risquent de mauvais jours », selon des spécialistes 

Courrier arabe

Les spécialistes en économie signalent que «les Tunisiens risquent prochainement de faire face à une situation sociale et économique difficile, à l’ombre de la crise qui s’installe de plus en plus au pays», tout en signalant que l’Etat est impuissant face à la situation ».

Ils affirment que «la Tunisie avance vers un scénario que la population n’a jamais connu, bien que le gouvernement prétend qu’il ne permettra pas à la crise de s’aggraver».

Mohcen Hacen, ancien ministre tunisien du Commerce et spécialiste en économie, a fait savoir au journal al-Araby al-Jadeed : «L’inflation continuera encore à monter, à l’ombre de la crise qui s’aggrave de jour en jour».

«Les Tunisiens risquent de traverser des jours difficiles, la situation est très grave et plusieurs scénarios sont à attendre», avait-il souligné.

L’Etat est impuissant

Mohcen Hacen a expliqué : «Le budget général du gouvernement tunisien suffit à peine à payer les salaires des fonctionnaires, de ce fait, l’Etat est incapable d’intervenir face à la crise, qui ronge le pays».

Il ajoute : «Les ressources financières de l’Etat ne couvrent plus les besoins principaux du pays, et les institutions chargées de l’importation sont incapables de remplir leurs engagements face aux fournisseurs étrangers».

Selon lui, «les protestations populaires risquent d’augmenter, si l’Etat n’arrive pas à contrôler la situation, notamment à l’ombre de la colère qui se fait voir dans les quartiers populaires pauvres».

De sa part, Aymen Boughanmi, spécialiste en politique, a signalé que «la politique du président Kaïs Saïed est en grande partie responsable de la situation actuelle de la Tunisie».

Il affirme que «personne n’aurai imaginé que placer le sort du pays entre les mains d’un seul homme pouvait avoir un tel impact sur la situation au pays», en parlant de coupure avec les alliés traditionnels et avec les institutions financières.

Dans ce contexte, il est à noter que l’Institut National tunisien de la Statistique (INS) avait signalé, lundi 5 septembre, que «l’inflation pour le mois d’août 2022 était estimé à 8,6%». Le niveau annoncé est le plus élevé au pays, en 36 ans.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici