-0.7 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Législatives en Algérie : Le FLN en tête suivi de HAMS et des indépendants

Selon les résultats préliminaires annoncés mardi par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, le FLN a remporté 105 siège suivi des Indépendants, qui ont raflé 78 sièges, du Mouvement de la société pour la paix (MSP) avec 64 sièges et du Rassemblement démocratique (RND) dont 57 candidats ont été élus.

Quant au Front «El Moustakbal», il a remporté 48 sièges alors que le Mouvement El Bina a vu 40 de ses candidats élus.

Huit autres formations politiques seront représentées dans la nouvelle chambre basse du Parlement. Il s’agit du Front de la bonne gouvernance qui a remporté 3 sièges, au même titre que le parti «Sawt Al Chaâb» (voix du peuple).

Le parti de la Justice et du développement n’a remporté que 2 sièges, soit le même score que le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) et «Al Fadjr Al Djadid».

Enfin, trois partis ont remporté un siège chacun. Il s’agit d’Al Djazair Al Djadida (nouvelle Algérie), le parti Al Karama et Jil Jadid.

Commentant ces résultats, le vice-président de la Ligue Algérienne de défense des Droits de l’Homme (LADDH), Said Salhi a souligné qu’«encore une fois, un rendez-vous a été raté pour le changement et la démocratie».

Il s’agit de résultats, sans surprise, issus d’une élection fermée qui s’est déroulée dans un climat de répression, a-t-il dénoncé dans un tweet.

Selon lui, ces résultats, ont mis à nu le système et sa promesse de l’Algérie nouvelle n’est qu’un leurre pour les Algériens.

Ces élections ont été marquées par un taux d’abstention de près de 77 %, un record absolu après le taux enregistré lors du référendum sur la révision constitutionnelle du 1er novembre dernier (23,72%).

Sur les 24,3 millions d’électrices et électeurs algériens, à peine 23,03 % se sont rendus dans les 61.543 bureaux de vote, répartis sur 13.000 centres, pour participer à ce processus électoral.

Ces élections avaient été rejetées par le mouvement de contestation populaire inédit du Hirak, réprimé par le pouvoir, ainsi que par une grande partie de l’opposition, qui avait appelé au boycott du scrutin.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Algérie : Tebboune effectuera sa première visite en France au mois de mai

La présidence algérienne a annoncé, dimanche, une visite prochaine en France du président du pays, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois de mai prochain,...

Passé colonial français en Algérie : Macron refuse de « demander pardon »

Le Président français, Emmanuel Macron a affirmé qu'il "ne demandera pas pardon à l'Algérie" pour le passé colonial de son pays. S'exprimant dans une...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici