mardi, novembre 24, 2020

L’Irak déjoue une tentative d’introduction de missiles dans le pays

Samedi, le ministère irakien de l’Intérieur a annoncé qu’il avait déjoué une tentative d’introduction de roquettes, de grenades propulsées par roquettes, de munitions et des explosifs depuis un pays voisin non spécifié.

L’Agence des renseignements (affiliée au ministère) a déclaré dans un communiqué, que ses forces avaient mené deux opérations séparées sur les frontières avec l’un des pays voisins.

Selon le communiqué, 7 roquettes Katioucha, 57 obus de mortier, une quantité de bâtons de dynamite, 18 pistolets, deux kalachnikovs et de grandes quantités de munitions ont été saisis, sans plus de détails.

Ils avaient été saisis dans un véhicule « pick-up » lors d’une tentative ratée des contrebandiers qui voulaient la faire entrer au pays de manière illégale.

« Ceci a eu lieu suite à une embuscade et à un échange de tirs, ayant obligé les passeurs à prendre la fuite et à laisser les missiles et les armes à bord de la voiture », d’après la même source.

Le communiqué ne donnait pas de détails sur les contrebandiers ni sur le nom du pays voisin duquel ils voulaient introduire des missiles, des explosifs et d’autres armes en Irak.

Depuis la fin de l’année dernière, des groupes armés inconnus soupçonnés d’être proches de l’Iran utilisent des missiles pour lancer des attaques contre les forces américaines ainsi que celles de la coalition internationale en Irak.

La dernière attaque de missiles ayant visé la zone verte dans le centre de Bagdad, où se trouve l’ambassade américaine, a eu lieu mardi. Un enfant est mort et de nombreuses personnes ont été blessées.

Washington accuse les factions armées irakiennes affiliées à l’Iran d’être à l’origine des attaques visant son ambassade en Irak ainsi que ses bases militaires où des soldats américains sont déployés.

Les factions chiites armées, dont les brigades irakiennes du «Hezbollah» liées à l’Iran, avaient menacé de cibler les sites des forces américaines si elles ne se retiraient pas conformément à la décision du parlement irakien de mettre fin à la présence militaire dans le pays.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Maroc : Plusieurs points de consensus sur l’unification de la Chambre des représentants libyenne

Le membre de la Chambre des représentants à Tripoli, Salah Fahim, a déclaré, lundi, que les mini-sessions consultatives pour unifier la Chambre des représentants libyenne tenues,...

Arabie saoudite : les Houthis annoncent une attaque au missile contre une station de...

La station de distribution de l'Aramco à Djeddah a été la cible d'une attaque au missile, ont annoncé les Houthis au Yémen. De son côté, l'Arabie saoudite n'a émis aucun de commentaire...

L’armée Libyenne : les renforts des milices de Haftar se dirigent vers l’ouest du...

L’armée libyenne a annoncé, dimanche, que de grands renforts militaires de la milice du général putschiste Khalifa Haftar, ont été repérés dans la ville de Benghazi (Est de...

Arabie saoudite : Ben Salmane rencontre le Secrétaire d’État américain, Pompeo, à Neom

Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane a rencontré, dimanche, le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, dans la ville de Neom, dans le nord-ouest...

Médias israéliens : Netanyahou a tenu une réunion secrète avec Ben Salmane en Arabie...

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, et le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, ont tenu une réunion tripartite, hier dimanche,...