26.3 C
New York
jeudi, mai 23, 2024

Buy now

spot_img

Tunisie : Des centaines de militants protestent contre les violations des forces de l’ordre

Courrier arabe

En Tunisie, des centaines d’activistes de la communauté civile ont protesté vendredi 9 septembre à la capitale, Tunis, pour dénoncer les violations répétitives, commises par les forces de l’ordre à l’encontre des citoyens et des journalistes.

L’appel aux protestations a été lancé jeudi 8 septembre par «la Coalition civile pour la liberté, la dignité, la justice sociale et l’égalité», qui a incité les militants et les civils à manifester contre les violations de l’autorité judicaire et exécutive.

Des violations répétitives   

La coalition a exprimé sa condamnation de la clémence «dont font preuve le pouvoir judiciaire et le pouvoir exécutif, en faisant des descentes au domicile des journalistes, les fouillant, les arrêtant, et saisissant leur équipement », tout en soulignant l’affaire du journaliste Ghassan bin Khalifa, qui a été interpellé depuis chez lui».

Elle a estimé que «les pratiques entreprises par les deux autorités à l’encontre des journalistes visent à leur mettre des pressions et à supprimer leurs voix».

Elle a aussi noté : «Un marchand ambulant a été exposé au feu dans la soirée du mercredi 7 septembre, par une patrouille des douanes, ce qui a entraîné sa mort sur le coup».

Elle ajoute : «Le 5 septembre, à la suite d’une poursuite policière, un jeune homme a été transféré du quartier d’al-Intilaka dans un état critique vers l’hôpital Charles Nicole, ce qui a incité les jeunes du quartier à manifester. Ils ont été repoussés par les autorités avec des bombes à gaz lacrymogène et plusieurs d’entre eux ont été aléatoirement interpellés».

«Le 27 août dernier, le jeune Karim Al-Siyari est décédé dans la ville de Tinja après une course-poursuite policière dans des circonstances suspectes», avait souligné la coalition, en citant les violations répétitives que les forces de l’ordre ont commises.

La coalition a tenu le président de la république, Kaïs Saïed, «pour responsable des récentes atteintes à la sécurité, aux droits et aux libertés, ainsi que de la colère populaire, qui n’arrête pas de monter, à l’ombre de la situation politique, économique et sociale».

Des centaines sont manifestés

Militants et citoyens se sont rassemblés vers cinq heures du soir devant le siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens, et ont organisé une marche vers l’avenue Habib Bourguiba.

Ils portaient des pancartes, sur lesquelles ils avaient écrit : «à bas le bourreau du peuple, à bas la tyrannie policière», «Ils ont tué le peuple et Mohcen par des cartouches n’oubliez pas n’oubliez pas».

Les militants ont signalé que «les graves violations commises par les forces de l’ordre menacent les droits et les libertés gagnés par la révolution».

Ils estiment que «les violations visent à oppresser les libertés et à faire taire la voix des opposants», précisant que «le fait que personne ne soit jugé ou sanctionné démontre qu’une couverture politique est responsable de la situation».

Ils ont appelé à l’union de toutes les parties, pour faire face à «la tyrannie des autorités». Nombreux ont demandé au ministère de la Justice d’ouvrir des enquêtes sérieuses, au sujet de toutes les violations, et de juger les coupables.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici