vendredi, mai 27, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie: Ennahdha se prépare à des élections anticipées

« Le mouvement Ennahdha de prépare à des élections législatives anticipées si sa proposition ne parvient pas à former un gouvernement élargi d’unité nationale », a déclaré le président du Conseil de la Choura du Mouvement tunisien, Abdel Karim Harouni.

Dans une interview accordée à l’Agence Anadolu (AA), Harouni a expliqué que le mouvement Ennahdha (54 députés/217) se prépare à des élections législatives anticipées étant donné que le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfakh continue de refuser la proposition d’Ennahdha de former un gouvernement d’unité nationale.

« Nous ne voulons pas aller aux élections, mais nous ne les craignons pas », a poursuivi Harouni.

« Nous ne parvenons pas à former un gouvernement consensuel doté d’un large appui parlementaire et politique, des élections anticipées deviennent impératives. », a-t-il ajouté.

Harouni a par ailleurs estimé que, dans le cas des élections législatives anticipées, Ennahdha se porterait comme « le parti garant de la stabilité de l’État et du succès de la transition démocratique et de l’harmonie entre les Tunisiens ».

Mercredi, un membre de l’équipe de négociation de Elyes Fakhfakh, le chef du gouvernement désigné, a indiqué que ce dernier « est déterminé à ne pas inviter le parti Au cœur de la Tunisie, dirigé par Nabil Karoui, à participer au prochain gouvernement ».

Le parti « Au cœur de la Tunisie » a tenu Fakhfakh pour responsable d’avoir « entravé » le processus gouvernemental.

Il est à rappeler qu’Elyes Fakhfakh, 48 ans, a été désigné le 20 janvier dernier par le Président de la République, Kaïs Saïed, pour former le prochain gouvernement. Fakhfakh devrait former le nouveau gouvernement dans un délai ne dépassant pas un mois depuis sa nomination.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos