26.3 C
New York
jeudi, mai 23, 2024

Buy now

spot_img

Tunisie: le gouvernement planifie de lever la subvention sur trois catégories d’hydrocarbures

Le gouvernement tunisien planifie de lever la subvention sur trois catégories d’hydrocarbures pour atteindre la vérité des prix d’ici fin 2023, dans le cadre de la réforme du système de compensation des hydrocarbures.

C’est ce qui ressort d’un rapport publié jeudi par le ministère des Finances sous le titre : le « Cadre budgétaire à moyen terme » et relayé par l’agence Tunis Afrique Presse (TAP/officiel).

D’après le rapport, le gouvernement compte activer « le mécanisme d’ajustement automatique des prix dans les mois à venir ».

Selon le document du ministère des Finances, « l’ajustement des prix des hydrocarbures, notamment l’essence ordinaire, le gasoil et l’essence sans plomb, constitue l’une des recommandations du FMI avec lequel la Tunisie est en train de négocier un accord au titre du mécanisme élargi de crédit », a rapporté la TAP.

Il est à noter que « le prix du baril de pétrole brut s’établit actuellement à 79,2 dollars, soit un prix inférieur à l’hypothèse retenue dans le cadre du budget de l’Etat (89 dollars) ».

Par ailleurs, des économistes ont expliqué « qu’il n’y a pas de raison, actuellement, d’augmenter les prix, et que la révision doit être à la baisse de 7% au moins, conformément à l’arrêté régissant l’ajustement des prix des hydrocarbures ».

Selon le rapport relayé par la TAP, « certains experts ont indiqué que l’adoption de l’ajustement mensuel du prix de vente au public vers la hausse va mener à la vérité des prix vers le troisième trimestre 2023. Le prix de l’essence super sans plomb s’établirait ainsi entre 4100 et 4300 millimes/litre. Le prix du gasoil sans soufre devrait atteindre entre 2700 et 2900 millimes/litre sachant qu’il est actuellement commercialisé à 2205 millimes ».

Le gouvernement œuvrera, toujours d’après la même source, « à instaurer l’ajustement périodique des tarifs de l’électricité et du gaz pour atteindre la vérité des prix vers la fin 2026, en prenant en considération les ménages vulnérables et à revenus faibles ».

En 2022, les prix des hydrocarbures ont enregistré plusieurs augmentations, soit 5 fois, (3% en février, 3% en mars, 5% en avril, 3,9% en septembre et 5,5% fin novembre). Il s’agit, en effet, d’une majoration cumulée de 20,4% sur toute l’année, a fait savoir la TAP.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici