jeudi, mai 6, 2021

Tunisie : mandat d’amener contre le député Rached Khiari

Le tribunal militaire de Tunis a émis, jeudi, un mandat d’amener contre le député Rached Khiari, qui avait accusé le président de la République Kaïs Saïed, au début de la semaine en cours, de trahison et de réception d’un financement américain pour sa campagne électorale en 2019.

Selon le mandat émis par le juge d’instruction Rafik Ben Brahim, et consulté par l’Agence Anadolu, Rached Khiari est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, dont notamment, des faits en mesure d’affaiblir le sens d’obéissance et de respect à la hiérarchie au sein de l’armée, la participation à des faits susceptibles de porter atteinte au moral de l’armée ou de la Nation, dans le but d’affecter la défense nationale et la sûreté intérieure de l’Etat, ainsi que l’établissement de liens avec l’étranger dans le but de porter atteinte à la Tunisie du point de vue militaire.

Pour rappel, le député Rached Khiari avait émis sur les réseaux sociaux, lundi, une vidéo dans laquelle il accusait le président Kaïs Saïed de haute trahison, citant un virement américain au nom de Fawzi Daas, son directeur de campagne en 2019.

L’ambassade américaine a rejeté ces allégations sur son compte twitter, mercredi, affirmant qu’elle respectait la souveraineté et l’intégrité de la démocratie tunisienne.

Le tribunal militaire s’est saisi de l’affaire et ouvert une enquête, dans le cadre de laquelle, le député Rached Khiari a été convoqué, mercredi.

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), s’est réuni d’urgence, jeudi pour examiner la situation.

Dans un communiqué succinct, l’ARP a fait savoir que son Bureau a décidé d’appeler Rached Khiari à notifier le parlement de son arrestation par écrit, afin d’examiner la situation et prendre les « décisions adéquates ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos