vendredi, décembre 4, 2020

Afghanistan: 30 civils tués dans une attaque américaine en mai dernier

Au moins 30 civils ont été tués en mai par des frappes américaines contre des supposés laboratoires de drogue des talibans dans l’ouest de l’Afghanistan, selon un rapport des Nations unies (ONU) publié mercredi 9 octobre et aussitôt contesté par l’armée américaine.

La mission de l’ONU pour l’Afghanistan (Unama) a « vérifié 39 cas de victimes [30 morts, cinq blessés et quatre indéterminés], dont 14 enfants et une femme dans les frappes du 5 mai ». L’armée américaine, qui avait mené des opérations contre plus de 60 sites de production de drogue ce jour-là, a contesté les conclusions de l’ONU et démenti avoir touché des civils.

L’Unama explique avoir dépêché une mission d’enquête dans la province de Farah (Ouest) et « déterminé que 17 [des victimes] travaillaient dans des laboratoires de fabrication de drogue ». Elle a aussi reçu des « informations crédibles concernant au moins 37 victimes civiles additionnelles [30 morts et sept blessés], en majorité des femmes et des enfants ».

Désaccord sur les « objectifs militaires légitimes »

Dans un communiqué, les forces américaines en Afghanistan (Usfor-A) affirment, de leur côté, que « les frappes de précision contre des laboratoires de méthamphétamines talibans et des combattants talibans, le 5 mai 2019, ont visé avec justesse des sources de financement » des insurgés pour mener des attaques.

Les forces américaines et l’ONU sont en désaccord sur la légitimité des cibles d’opérations militaires dans ce cas. Selon l’ONU, les laboratoires visés « n’étaient pas contrôlés et gérés exclusivement par les talibans », ce qui pour l’Unama n’en « faisait pas des objectifs militaires légitimes ». L’organisation a déterminé que « les personnes travaillant dans ces laboratoires n’effectuaient pas des fonctions de combat ».

L’Usfor-A s’est dit pour sa part « préoccupé (…) par la conception étroite [qu’a l’Unama] des combattants pouvant juridiquement être visés ». Les militaires américains assurent par ailleurs avoir « choisi les cibles et l’heure des frappes pour éviter des pertes de non-combattants ».

SourceLe Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Salmane al-Odah rongé par l’obscurité des prisons de ben Salmane

L’opposant saoudien, Abdullah al-Odah, a déclaré, jeudi, que son père, le prédicateur Salmane al-Odah, détenu depuis plus de 3 ans dans les prisons saoudiennes...

Koweït : « Discussions fructueuses » sur la réconciliation au Golfe

Le Koweït a annoncé, vendredi, avoir tenu, dernièrement, des discussions fructueuses dans le cadre des efforts relatifs à la réconciliation dans le Golfe et...

Sarkozy – Kadhafi : l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine arrêté à Beyrouth

L’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine a été arrêté à Beyrouth en vertu d’une fiche émise par Interpol dans le cadre de l’affaire du financement...

Libye: Williams et Aguila Salah appellent à un consensus rapide au sein de la...

L'émissaire des Nations unies par intérim pour la Libye, Stéphanie Williams, et le président du Parlement de Tobrouk, Aguila Salah, ont souligné, mercredi, « la...

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...