lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Algérie : Tebboune lance des rencontres avec des chefs de partis

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a lancé, ce lundi, de nouvelles rencontres avec des chefs de partis politiques. Selon un communiqué de la Présidence algérienne, le chef de l’Etat a reçu pour cette première journée le président du mouvement islamiste El Bina, Abdelkader Bengrina, et celui du parti Jil Jadid (nouvelle génération), Sofiane Djilali.

Les deux responsables politiques ont été reçus, selon le même communiqué, séparément en présence du directeur de cabinet de la présidence, Abdelaziz Khellaf. La présidence algérienne n’a pas précisé, cependant, l’objectif de ces nouvelles rencontres, similaires à celles organisées en juin 2021 dans le cadre du dialogue politique lancé à l’époque.

Ces rencontres interviennent quelques jours après la diffusion, le 3 mai dernier, d’une dépêche APS annonçant « une démarche de rassemblement du Président Tebboune ».

Sous le titre de « Abdelmadjid Tebboune, le président rassembleur « , l’agence officielle évoque « la main tendue du président qui concerne tout le monde, sauf à ceux qui ont franchi les lignes rouges et qui ont largué les amarres avec leur patrie, dans le cadre de la dynamique qui a marqué sa campagne électorale durant laquelle il est parvenu à rassembler les jeunes et la société civile ».

Mais aucun détail sur le contenu de cette démarche n’a été précisé. Jeudi dernier, le président du Conseil de la Nation (deuxième chambre du Parlement algérien), Salah Goudjil a appelé « les acteurs de la société à adhérer à la démarche pour asseoir les bases et dessiner les contours de l’Algérie nouvelle, dans le cadre de la politique de rassemblement prônée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune ».

Depuis samedi dernier, les chefs des anciens partis au pouvoir, en l’occurrence le Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement démocratique national (RND) et Tajemoua Amel El Djazair (TAJ) ont affiché leur adhésion à cette initiative, en se disant être « prêt à prendre part à un dialogue national global traitant de toutes les questions et dossiers pour en finir avec la fitna et la haine ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos