jeudi, janvier 21, 2021

Après la réconciliation, des voix arabes appellent à la libération de Salman al-Odah

Courrier arabe

Après la réconciliation annoncée avec le Qatar, des activistes et des militants arabes ont appelé à la libération de du prédicateur Salman al-Odah, interpellé en Arabie saoudite, pour avoir exprimé son opinion au sujet de la crise du Golfe.

Plusieurs internautes sur les réseaux sociaux ont signalé que Salman al-Odah fut interpellé en septembre 2017, après avoir publié un tweet priant indirectement pour une résolution avec le Qatar pour résoudre la crise.

Selon sa famille, «Un responsable gouvernemental saoudien avait contacté Salman, lui demandant de publier un tweet soutenant le Qatar. Il avait alors écrit : «Dieu nous vous  remercions pour tous vos grâces, Dieu réunissez les cœurs pour le bien de leurs peuples», et fut interpellé juste après».

Appels à la libération

Nombreux ont retweeté le tweet à l’origine de l’interpellation d’al-Odah, signalant qu’il devra être libéré, car le crise est finie».

Son fils Abdullah a écrit : «Voilà que maintenant vous vous servez de ses paroles, trois ans plus tôt il l’avait dit «pour le bien des peuples», vous l’aviez mis en prison, privé de ses enfants, torturé et mis en isolement».

Il ajouta : «Vous proclamiez son exécution pour la prière qu’il avait faite, et maintenant il est face à la mort dans vos prisons», en s’adressant au régime saoudien.

Haddad Noor a écrit : «Et Dieu merci pour avoir réuni les cœurs… Libérez Salman al-Odah et laissez le rejoindre sa famille et ses proches», soulignant «qu’il n’avait pas fait de mal et que désormais sa détention n’était plus justifiée».

De sa part, Mohamed Dahir a noté : «Aujourd’hui les frontières ont été ouvertes, et cela représente une grande victoire pour notre émir, Tamim ben Hamad al-Thani, mais nous espérons que le gouvernement saoudien entende nos appels et libère le cheikh Salman al-Odah».

Alors que Sarah al-Ghamidi a indiqué : «Salman al-Odah fut mis en prison pour un tweet publié après que le blocus fut imposé au Qatar et lors duquel il espéra que la fraternité liant les pays puisse prendre le dessus des affaires».

Elle ajouta : «L’appel humanitaire aura-t-il un impact sur ben Salmane», en soulignant que «le fils du cheikh affirma que son père était devenu presque sourd et aveugle à cause des conditions malheureuses qu’il a subies en prison».

Il est à noter que plusieurs autres hommes de religions, savants, académiciens et écrivains ont été interpellés pour les mêmes raisons. Leurs proches espèrent une mobilisation qui puissent convaincre les autorités de les libérer et demandent le soutien des ONG humanitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos