vendredi, août 14, 2020

Arabie saoudite : ben Salmane interdit ses opposants y compris les enfants du roi Abdullah de quitter le royaume

Courrier arabe

Le journal américain, The Washington Post, a déclaré que le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane (MBS) interdisait à ses opposants politiques de voyager à l’étranger, signalant que les enfants et les petits enfants du roi Abdullah en faisaient partie.

Lors de son article publié jeudi, l’auteur David Ignatius a signalé que «cette pratique est une partie du système de répression organisé par le régime saoudien», précisant que son application est plus large que ce qui a été annoncé.

MBS vise le trône de son père

«MBS a fait appel à de tels moyens pour renforcer son autorité, au moment où des responsables américains indiquent qu’il prévoie de s’emparer du trône de son père au cours de cette année», avait-il noté, signalant que «des analystes saoudiens et américains affirment que des milliers étaient concernés par ses mesures».

Ignatius raconte, selon un homme d’affaires occidental, proche de la famille du roi Abdullah et informé au sujet de ses mesures, que «27 des enfants du roi Abdullah et entre 52 à 57 de ses petits-enfants sont interdits de quitter le pays».

« La femme et les deux filles du prince Mohamed ben Nayef et même des membres de la famille de MBS sont concernés», nota l’auteur selon sa source qui a tenu à rester anonyme vu la sensibilité de l’affaire.

David Ignatius signale qu’une source membre de l’une des familles interdites de voyager lui confia que «près de 2500 personnes étaient interdites de voyager en dehors du royaume et que les détenus du Ritz et leurs familles représentaient la majeure partie».

L’auteur indique que «les familles de 131 personnalités politiques et religieuses détenues depuis septembre 2017, selon une liste de HRW, étaient également concernées par ces mesures», dénonçant le fait que des «membres innocents soient tyrannisés pour les obliger, ainsi que leurs proches détenus, à collaborer».

Au final, il résume la situation, estimant «qu’une telle pratique était adoptée par les systèmes les plus tyrans au monde à travers l’histoire», indiquant que «la machine de la répression saoudienne est la base fondamentale du régime de MBS».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La dégradation des situations de vie dans les régions de l’est libyen menace-t-elle le...

En Libye, des médias locaux et internationals signalent que la dégradation de la situation de vie et des conditions sécuritaires, ainsi que la crise...

La Turquie pourrait rompre ses relations avec les Emirats arabes unis, selon Erdogan

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’Ankara envisage de rompre ses relations diplomatiques avec les Émirats Arabes Unis (EAU) suite à...

Covid-19: les indicateurs continuent de se dégrader en France

Les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 en France "continuent de  se dégrader", alerte jeudi la Direction générale de la Santé (DGS), avec un...

Les Emirats arabes unis et Israël annoncent un accord de normalisation complète, « historique » selon...

Les Etats-Unis, Israël et les Emirats arabes unis ont annoncé, jeudi, un accord de normalisation complète des relations entre les Emirats arabes unis et...

Soudan du Sud : 217 morts lors d’affrontements entre l’armée et des civils

L'armée du Soudan du Sud a annoncé, mercredi, que 127 personnes au moins ont été tuées lors d’affrontements entre soldats et jeunes d’une communauté...