vendredi, octobre 30, 2020

Arabie saoudite: Mobilisations pour affranchir Al-Odah et ses confrères

Courrier arabe

Le journal britannique «Middle East Eye» avait dévoilé, d’après des sources gouvernementales, les intentions saoudiennes d’exécuter 3 prédicateurs après le mois de Ramadan.

L’annonce de la nouvelle au sujet de Salmane Al-Odah, de Ali Al-Amri, et de Awad Al-Qarni a non seulement engendré plusieurs réactions, mais a aussi fait l’objet de nombreuses mobilisations, dans ce qui suit, une sélection des plus marquantes :

La famille sort de son silence 

Abdellah Al-Odah, le fils du prédicateur saoudien Salmane Al-Odah, a publié sur Twitter que des informations affirmaient que les autorités saoudiennes envisageaient d’exécuter des prédicateurs saoudiens, et que son père en faisait partie.

Il ajouta: «La famille d’Al-Odah n’a aucune information à ce sujet, mais nous affirmons que les autorités saoudiennes proclament la peine de mort pour mon père et pour le Cheikh Awad Al-Qarni et le Cheikh Ali Al-Amri».

Les activistes se battent 

Des militants humanitaires ont lancé une compagne sur le site de cybermilitantisme «Avaaz», dans le but de « collecter des signatures pour sauver le prédicateur saoudien » Salmane Al-Odah , suite aux informations qui affirmaient son exécution après le mois du Ramadan.

La compagne implore l’intervention du roi saoudien Salmane Ben Abdelaziz pour empêcher l’exécution des procès arbitraires et annuler la peine de mort ordonnée aux prédicateurs détenus.

Le compte des détenus d’opinion balance l’historique

Le compte des détenus d’opinion a déclaré que la chaîne «Saoudienne 24» envisageait en 2018 à diffuser une vidéo du Cheikh Ali Al-Amri, où «après une séance de torture», il avoue ses relations entretenues avec «la cellule terroriste» constituée de Salmane Al-Odah, de Awad Al-Qarni, d’Abdelaziz Al-Fozan, de Jamal Khashoggi, et d’autres, expliquant que le scandale de l’assassinat de Khashoggi avait obligé les autorités saoudiennes à se rétracter.

Il souligne aussi, dans un autre tweet, que ce n’était pas la première fois où les autorités obligeaient, «sous la torture», un détenu d’opinion à filmer ses aveux, affirmant que la pratique était appliquée avec plusieurs détenus.

Les voix internationales restent timides 

Le ministère américain des Affaires étrangères, dans son rapport humanitaire annuel, s’est contenté de critiquer «la charge de 37 accusations» à Al-Odah, sachant qu’il s’agit d’accusations en relation avec le terrorisme, l’adhésion au parti des Frères musulmans et la liaison avec le Qatar, et affirma qu’«aucune des 37 fautes ne le culpabilise de violence».

Dans le même contexte, Jimm Macgovern, le député démocrate au Congrès, a durci le ton et a mis l’Arabie saoudite en garde contre les conséquences de l’exécution des trois prédicateurs et a demandé aux autorités de les acquitter le plus vite possible, faisant part de son inquiétude au sujet du non-respect des citoyens saoudiens et des droits de l’homme au royaume, y compris la liberté de culte.

Notant que l’Arabie saoudite durant les deux dernières années a été le théâtre d’une large compagne d’arrestations, qui avait ciblées les opposants et les activistes, et bien que des cris humanitaires proclament la justice et la liberté, rien ne semble changer au royaume autocrate, face à un roi qui s’affirme bien sévère en traitant les contestations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...