mardi, mai 24, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Arrêtés à Istanbul, la télévision turque diffuse les photos des espions présumés des Émirats

Courrier arabe

Deux personnes soupçonnés d’être des espions des Émirats arabes unis (EAU) ont été interpellés, lundi, durant une opération conjointe des services de renseignement turcs MIT et la police.

La chaîne télévisée turque «TRT Türk» a diffusé les photos des suspects alors qu’un haut responsable turc a déclaré: «ces deux individus ont avoué avoir espionné des membres de la communauté arabe en Turquie au profit d’Abu-Dhabi».

La chaîne a mentionné que le procureur a envoyé à Samir Samih Chaabane (40 ans) et à Zaki Youcef Hassan (55 ans) -qui ont des passeports palestiniens-, la charge d’obtenir des renseignements confidentiels propres à l’état dans le but de l’espionnage politique et militaire.

De son côté, un responsable qui a refusé de dévoilé son identité, a affirmé à Al-Jazeera que les autorités investiguaient sur une éventuelle connexion entre l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et l’arrivée des individus en Turquie, indiquant que l’un des suspects était arrivé en Turquie en octobre 2018, soit quelques jours après le meurtre pour soutenir son collègue.

Le responsable a également mentionné que les déclarations des deux personnes renvoient au fait que l’opération d’espionnage avait pour cible des politiciens et des étudiants qui vivaient en Turquie.

Par ailleurs, le site d’informations « Middle East Eye » (l’œil du Moyen-Orient) avait affirmé que l’israélien Yossi Kohin, le directeur du Mossad, avait rencontré des responsables émiratis, égyptiens et saoudiens pour chercher les possibilités de mettre terme à l’influence turque au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

Le site a aussi mentionné, dans son éditorial, que les israéliens, les saoudiens, les émiratis et les égyptiens s’étaient mis d’accord sur un plan diplomatique lors d’une réunion secrète, en présence de hauts responsables des services secrets comme Kohin.

Notant qu’Ankara entretient des relations délicates avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, deux pays qui ont imposé un blocus économique au Qatar, un proche allié de la Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos