lundi, mai 25, 2020

Ben Zayed serait-il contaminé par le Coronavirus?

Courrier arabe

Des informations, divulguées depuis deux jours par l’opposition aux Émirats arabes unis, ont indiqué que le prince héritier du pays, Mohamed ben Zayed, avait été contaminé par le Coronavirus, et bien qu’aucune confirmation officielle ne soit notée à ce sujet, les internautes n’ont pas pu contenir leurs réactions.

Les autorités émiraties insistent à démentir ce qu’elles postulent être «des rumeurs infondées et incertaines», alors que Mohamed ben Zayed, sans aucune parution publique marquée depuis plusieurs jours, continue de publier sur son compte officiel, donnant l’impression que tout aille bien et qu’il poursuit ses activités le plus normalement possible.

Il publie entre 2 à 3 tweets par jours, indiquant à travers l’un «suivre, avec intensité, le rapatriement que ses autorités avaient programmé pour ramener les ressortissants arabes coincés en Chine», et notant à travers les autres «avoir eu des entretiens téléphoniques avec le sultan de la Malaisie et le président de la Corée du sud».

Les rumeurs seraient- elles vraies ?

Cependant les médias d’Abu Dhabi semblent avoir eu des difficultés à contenir les internautes intrigués par l’affaire, et qui ont refusé de lâcher la manche. En effet, plusieurs comptes avaient partagé hier, l’annonce lancée par la chaîne israélienne, Chaîne12, et qui avait affirmé, selon des sources proches, que «le prince héritier d’Abu Dhabi était infecté par le Coronavirus», soulignant à leur manière, qu’Israël est plus proche du palais d’Abu Dhabi, que les voisins ou les frères arabes.

Aussi, la journaliste et chercheuse Karen Ann Caryl, spécialiste des affaires du Yémen et du Golfe avait déclaré : «Nous avons confirmé que suite à un malaise, le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohamed ben Zayed a été transféré à l’hôpital de Cleveland qui se trouve à Abu Dhabi, où il est resté quelques heures. Il a été placé ensuite en confinement à l’intérieur de son palais, après la confirmation de sa contamination».

Elle nota également que des témoins avaient certifié que ben Zayed avait disparu de la scène depuis plusieurs jours, indiquant : «Le virus avait été transmis par une Philippine qui travaille au palais royal», sans pour autant évoquer la date exacte de sa contamination ou l’état actuel de sa santé.

«Une prière du fond du cœur»

Estimant ainsi que les informations étaient certifiées, ou du moins voulant croire qu’elles le soient, les internautes, qui se sont laissés emporter par un mélange de sentiments de colère, de représailles et de rancune, se sont, pour la majorité prononcé «réjouis à entendre une telle nouvelle».

Saied ibn Nasser, le président du Centre de la péninsule arabe pour la recherche et l’analyse (APCRA), a noté : «On raconte que l’un des tyrans a été contaminé par le Coronavirus, si c’est vrai, priez avec moi.. ». Il implora Dieu à ce que la maladie lui soit fatale, et indiqua qu’il avait infligé tant de mal aux musulmans, souhaitant que «la terre soit nettoyée de sa saleté, de son hypocrisie et de sa traîtrise».

Certains ont affirmé que «la nouvelle avait fait le bonheur de plusieurs musulmans aux quatre coins du monde», certifiant que «tous priaient pour qu’il périsse, et espéraient que le monde sera délivré du mal et qu’avec sa mort la paix pourra revenir».

«Le diable des arabes, l’ennemi de l’islam, le serviteur d’Israël et l’esclave des Américains», avait noté un utilisateur, qui signala que l’ironie du sort avait décidé que ben Zayed «l’arrogant», qui a tué les enfants innocents au Yémen et ailleurs, soit achevé par «la plus faible des créatures (le Corona)», concevant une fin très peu triomphale pour celui qui se croyait un César.

Ainsi, il importe de signaler que reflète le fait que Mohamed ben Zayed soit un dirigeant très peu apprécié par les peuples arabes, notamment à cause de ses politiques périlleuses qu’il a adopté pour résoudre les différends de la région, et sa doctrine anti démocratique à travers laquelle il s’opposa aux révolutions populaires arabes et se plaça derrière les gouvernements tyrans, allant de la Somalie, de l’Égypte, du Yémen, jusqu’au Soudan et en Libye.

Devenu symbole du mal et incarnation du diable, les Arabes, dépourvues de toutes autres solutions, affirment «prier jour et nuit pour que Mohamed ben Zayed crève et que le monde soit délivré de la souffrance qu’il lui a infligé».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : La GNA déçu par les parlementaires tunisiens qui avaient refusé la félicitation de...

Une source libyenne a signalé que le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) a été déçu par le communiqué diffusé par quatre (04) groupes parlementaires...

Covid-19 en RDC : L’Assemblée nationale promulgue la loi qui proroge de 15 jours

En République démocratique du Congo (RDC), l'Assemblée nationale a adopté vendredi le projet de loi proposé par le gouvernement et portant sur la prorogation...

Coronavirus : 117602 cas de guérison en Turquie

La Turquie a annoncé, samedi, que le nombre total de personnes rétablies après avoir contracté la Covid-19 a atteint 117 602 cas de guérison,...

Tunisie: Kais Saied déclare que « quiconque se prépare à l’anarchie, sera le premier à...

Le président tunisien Kais Saied a adressé un avertissement sévère aux partisans de la contre-révolution et à ceux qui "ont la nostalgie du passé",...

Tunisie : Rached Ghannouchi appelle les Tunisiens à l’unité

Le président de l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement tunisien), Rached Ghannouchi, a appelé les citoyens de son pays à la solidarité, à resserrer...