-1.6 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Bosnie-Herzégovine : commémoration du 27e anniversaire du génocide de Srebrenica

La Bosnie-Herzégovine a commémoré, lundi, le 27e anniversaire du génocide de Srebrenica, en faisant ses adieux lors de la cérémonie mémorielle à 50 victimes nouvellement identifiées du massacre de 1995.

Le 11 juillet de chaque année, les victimes nouvellement identifiées du génocide sont enterrées dans un cimetière mémorial à Potocari, dans l’est de la Bosnie.

Des milliers de visiteurs de différents pays assistent à la cérémonie.

Le mémorial est le principal lieu de commémoration pour les amis et les parents des victimes, principalement des hommes et des jeunes garçons, assassinés par les milices serbes de Bosnie.

Après la cérémonie funéraire de cette année, le nombre de sépultures dans le cimetière est passé à 6 721.

La plus jeune des victimes enterrées cette année était Salim Mustafic, qui avait 16 ans lorsqu’il a été tué, tandis que Husejin Krdzic, 59 ans, était la plus ancienne victime du génocide parmi les victimes identifiées cette année.

Messages de dirigeants du monde entier

Des personnalités politiques de premier plan à travers le monde, dont le président turc et la première dame de Türkiye, ont rendu hommage aux victimes du génocide.

Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Türkiye apporte tout le soutien nécessaire à la sécurité et à la prospérité de la Bosnie-Herzégovine.

« Notre douleur est encore vive, même si plus d’un quart de siècle s’est écoulé depuis le génocide. La Türkiye, avec toutes ses capacités, continue de soutenir la Bosnie-Herzégovine », a déclaré Erdogan.

La première dame turque Emine Erdogan a affirmé que c’est l’humanité, la conscience et la compassion qui ont été enterrées à Srebrenica il y a 27 ans, déclarant : « Nous n’oublierons jamais les cris des mères bosniaques ou les enfants qui ont assisté à la déportation meurtrière de leurs pères ».

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a qualifié l’événement de « tache noire » dans l’histoire de l’humanité et a déclaré que Srebrenica ne sera jamais oublié.

Le vice-président du parti turc AKP, Numan Kurtulmus, a déclaré qu’il était nécessaire que les responsables du génocide subissent les peines les plus « sévères ».

« Il est très important de mettre fin aux discours de haine, à la ségrégation et aux divisions afin que le génocide ne se reproduise pas. Il faut aussi, bien sûr, faire attention à l’islamophobie, qui doit être combattue. Ce sont des questions pour lesquelles il est très important de lutter ensemble », a déclaré Kurtulmus.

Charles Michel, président du Conseil européen, a déclaré que le génocide nous rappelle qu’il faut être unis pour la paix en Europe et pour que la Bosnie-Herzégovine devienne membre de l’Union européenne.

Sefik Dzaferovic, président du Conseil présidentiel de Bosnie-Herzégovine, a déclaré qu’il n’y a pas de lieu plus triste dans le monde aujourd’hui que Srebrenica.

« Le génocide de Srebrenica était un crime consciemment et soigneusement planifié avec des motifs politiques », a affirmé Dzaferovic.

Le Premier ministre monténégrin Dritan Abazovic a déclaré que c’est l’humanité qui a été tuée à Srebrenica.

« La commémoration d’aujourd’hui nous rappelle à quel point nous nous sommes mal comportés à l’époque. Pas uniquement ceux qui vivaient ici, pas uniquement ceux qui vivaient dans les environs, mais aussi ceux dont on pensait qu’ils étaient venus pour aider, mais qui en fait n’ont rien fait de significatif », a déclaré Abazovic.

Le Premier ministre kosovar, Albin Kurti, a déclaré que les dommages causés par le génocide ne peuvent être réparés, mais que l’on peut y faire face en les acceptants.

Commémorations

Divers événements ont été organisés pour commémorer le génocide dans les capitales et autres villes de la région.

Au pont historique de Mostar – une ville multiconfessionnelle emblématique – les gens se sont rassemblés pour sauter sans applaudissements du pont d’environ 20 mètres de haut.

Les participants ont également jeté des lys blancs dans la rivière Neretva, symbolisant l’innocence des victimes du génocide.

Dans la capitale Belgrade, un débat intitulé « Reconnaissance du génocide et commémoration officielle du 11 juillet comme promesse de paix » a été organisé.

Zagreb, la capitale de la Croatie, a organisé une projection lumineuse de la fleur emblématique de Srebrenica.

Le Conseil national bosniaque a également distribué des lys blancs, fleurs de Srebrenica, dans la ville de Novi Pazar en souvenir des victimes.

Cette fleur porte un message – le blanc signifie l’innocence, le vert l’espoir et les 11 pétales représentent le 11 juillet 1995.

Des centaines de motocyclistes venus de toute l’Europe ont organisé une procession de Sarajevo à Srebrenica pour commémorer les victimes.

Parallèlement, des milliers de personnes ont participé à la Mars Mira, une marche annuelle pour la paix. La première a eu lieu en 2005 pour marquer le 10e anniversaire du génocide.

Des milliers de personnes du monde entier se rendent chaque année dans la ville bosniaque et suivent le même chemin forestier que celui emprunté par les Bosniaques lorsqu’ils fuyaient le génocide.

La marche dure trois jours et s’achève par l’arrivée des participants à Potocari.

Devant la présidence de la Serbie à Belgrade, des bougies ont été allumées à la mémoire des victimes du génocide.

Le génocide de Srebrenica

Le massacre de Srebrenica, perpétré en juillet 1995, a coûté la vie à plus de 8 000 hommes et jeunes garçons musulmans de Bosnie, lorsque les forces serbes de Bosnie ont attaqué la ville, malgré la présence des troupes néerlandaises de maintien de la paix.

Les forces serbes tentaient d’arracher des territoires aux Musulmans de Bosnie et aux Croates pour former un État.

Le Conseil de sécurité des Nations unies avait déclaré Srebrenica « zone de sécurité » au printemps 1993. Cependant, les troupes dirigées par le général Ratko Mladic, qui a ensuite été reconnu coupable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide, ont envahi la zone sous responsabilité de l’ONU.

Les troupes néerlandaises n’ont pas réagi lorsque les forces serbes ont occupé la zone, tuant quelque 2 000 hommes et jeunes garçons au cours de la seule journée du 11 juillet.

Environ 15 000 habitants de Srebrenica ont fui vers les montagnes environnantes, mais les troupes serbes ont pourchassé et tué 6 000 autres personnes.

Des corps de victimes ont été retrouvés dans 570 sites différents à travers cette région.

En 2007, la Cour internationale de justice de La Haye a considéré qu’un génocide avait été commis à Srebrenica.

Le 8 juin 2021, lors d’un procès en deuxième instance devant le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux, les juges ont confirmé le verdict du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie condamnant Mladic à la prison à vie pour génocide, persécution, crimes contre l’humanité, extermination et autres crimes de guerre perpétrés en Bosnie-Herzégovine.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Allemagne: « l’Union européenne doit se passer du gaz russe »

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a déclaré mardi que les pays de l'Union européenne devront se passer du gaz russe. Lors d'une...

Guterres: les contacts internationaux se poursuivent pour faire face à une crise de famine sans précédent

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a annoncé, ce vendredi, que des contacts étaient en cours avec la Turquie, l'Ukraine, la Russie,...

L’Iran désactive deux caméras de surveillance de ses installations nucléaires

Les autorités iraniennes ont désactivé, mercredi, deux caméras de surveillance appartenant à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans l'une de ses installations, ce...

Séoul : la Corée du Nord tire un projectile non identifié dans la mer

L'armée sud-coréenne a annoncé, jeudi, que la Corée du Nord avait tiré un "projectile non identifié" en direction de la mer de l'Est. C'est ce...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici