vendredi, août 7, 2020

Business Insider : «Les Emirats arabes unis et Oman achètent de la technologie de l’espionnage depuis le Royaume-Uni»

Courrier arabe

Le site d’information américain, Business Insider, a signalé que des compagnies britanniques vendaient de la technologie d’espionnage au profit des gouvernements tyrans autour du monde, citant les Emirats arabes unis (EAU) et Oman parmi les clients.

À travers un article rédigé par Samuel Woodhams, le site a indiqué que «durant le premier trimestre de 2020, des compagnies britanniques avaient pu exporter de la technologie pour espionnage pour des pays qui prévoient de l’utiliser pour violer les droits de l’homme», citant les EAU, Oman, le Pakistan, l’Afrique du Sud, l’Inde et Indonésie parmi les principaux clients.

 Les EAU, un client pointu 

L’auteur signala que «le gouvernement britannique avait autorisé les compagnies à vendre une technologie spécialisée dans l’interception aux EAU», précisant que «le pays avait une longue histoire avec la répression qu’il a centrée contre l’opposition sur Internet».

L’auteur signala que Sofia Kaltenbrunner, de la Campagne internationale pour la liberté aux EAU, avait mis en garde contre ces actions, notant qu’elle déclara : «Continuer à accorder des permis pour vendre les appareils d’interception indique clairement que le gouvernement britannique privilégie les accords commerciaux rentables à la vision internationale, et au détriment des droits de l’homme et des libertés fondamentales».

De même, il nota que Juliet Nanfuka, avocate des droits numériques au Centre politique de l’est et du sud de l’Afrique, signala : «Vendre une telle technologie est un parfait exemple du silence affiché vis-à-vis des complications des droits numériques, sacrifiés au profit des gains et du marché technologique de la surveillance».

Au final, l’auteur rappelle qu’en 2016, Privacy International avait révélé que 104 compagnies au Royaume-Uni se spécialisaient dans la technologie numérique», signalant que «cette technologie, et notamment les IMSI catchers, avaient été spécialement conçus pour récolter les informations et les preuves liés aux renseignements secrets».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Le Congrès américain enquête sur une vente d’armes suspecte conclue avec l’Arabie saoudite

Des anciens responsables américains ont accusé l’administration du président Donald Trump de conclure un accord suspect de 8,1 milliards de dollars pour vendre les...

Le Qatar tend la main au Liban et se tient à ses côtés

Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohamed ben Abderrahman al-Thani, a affirmé, lors d'un appel téléphonique avec son homologue libanais, Charbel Wehbé,...

Covid-19 / France : une augmentation sans précédent depuis le 30 mai

C’est une augmentation sans précédent depuis le 30 mai. La France a recensé 1 695 nouvelles contaminations au coronavirus en vingt-quatre heures, a annoncé mercredi 5 août la direction...

Greenpeace condamne l’activation du réacteur nucléaire aux Emirats arabes unis

L’organisation internationale de protection de l’environnement, Greenpeace, a condamné l’activation de la première unité des réacteurs nucléaire Baraka aux Emirats arabes unis (EAU), mettant...

Covid-19 : la pandémie s’accélère dans le monde, les mesures de prévention se multiplient

Des flambées de contaminations ont été observées dans plusieurs pays aux quatre coins du monde en cette période de vacances estivales. Particulièrement touchée, l'Europe multiplie les...