samedi, décembre 4, 2021

Coronavirus en Afrique : L’OMS reconnait les bienfaits du remède développé à Madagascar

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a soutenu, lundi, les innovations des produits issus de la « pharmacopée traditionnelle » et la mise au point de nouvelles thérapies dans le cadre de la recherche de traitements potentiels de la maladie à coronavirus.

« L’OMS reconnaît que la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative, recèle de nombreux bienfaits. L’Afrique a, d’ailleurs, une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradi-praticiens de santé qui jouent un rôle important dans les soins aux populations », a affirmé l’agence onusienne dans un communiqué.

Elle indique que des plantes médicinales telles que l’Artemisia annua sont considérées comme des « traitements possibles » de Covid-19, mais insiste que des « essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables ».

« Les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde. Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux », martèle l’OMS.

L’Agence onusienne basée à Genève a fait cette sortie alors que de nombreux chefs d’Etat et des gouvernements africains ont importé le remède « Covid Organics », un traitement développé par Madagascar contre le nouveau coronavirus (Covid-19), et lancé fin avril dernier.

Le Président Malgache, Andry Rajoelina, assure lui-même la promotion de ce breuvage « préventif et curatif » conçu par des chercheurs de l’Institut Malgache de Recherche Appliquée. Il est préparé à base d’Artemisia -une plante à l’efficacité reconnue dans les multi-thérapies contre le paludisme- et d’autres herbes qui poussent à Madagascar.

L’OMS avait indiqué initialement qu’aucune preuve scientifique tangible de l’efficacité de ce « remède » n’a pu être apportée. Elle avait déconseillé l’automédication.

Dans son communiqué, l’OMS affirme œuvrer de concert avec les instituts de recherche pour « sélectionner les produits issus de la pharmacopée traditionnelle sur lesquels des investigations peuvent être menées afin de déterminer leur efficacité clinique et leur innocuité » dans le traitement du Covid-19.

Aucun vaccin ni traitement contre ce virus n’a déjà été mis au point par l’OMS.

La pandémie, partie de Wuhan dans le centre de la Chine en décembre 2019, a déjà fait plus de 252 000 décès dans le monde, dont près de 1800 en Afrique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos