dimanche, novembre 29, 2020

Covid-19 / Maroc : Casablanca isolée, les établissements fermés et un couvre-feu sera appliqué

Désormais, nul ne peut entrer ou sortir de la ville. Les déplacements de ou vers Casablanca sont soumis à une autorisation spéciale délivrée par les autorités marocaines locales. Alors que ce lundi 7 septembre est jour de rentrée scolaire dans le royaume, tous les établissements de Casablanca, du primaire à l’université, resteront fermés. Un couvre-feu sera appliqué entre 22h et 5h du matin. Seuls pourront s’en affranchir les employés des secteurs vitaux comme la santé, l’énergie ou les transports.

Des mesures drastiques pour tenter de freiner l’expansion de l’épidémie. Dimanche 6 septembre, un record de contaminations a été enregistré au Maroc avec 2 234 nouveaux cas, dont 42% pour la seule agglomération de Casablanca qui compte 3,3 millions d’habitants. « Nous risquons d’être submergés par le virus. Dès lors, des mesures drastiques s’imposent, sinon la situation risque d’être incontrôlable dans les jours à venir », a indiqué le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, cité par l’agence officielle MAP.

Indiscipline

Les autorités imputent cette flambée à l’indiscipline d’une population qui ne respecte que trop peu les gestes barrières. Pourtant, des mesures ont déjà été prises. L’accès aux plages avait déjà été interdit. Les centres commerciaux devaient fermer dès 16 heures. Enfin, hammams et salons de beauté n’avaient pas le droit d’ouvrir. Désormais, les marchés de proximité vont être fermés à 15h, des cafés et commerces à 20h et des restaurants à 21h.

« Nous avons fait le nécessaire pour endiguer la propagation du virus à Casablanca avec les mesures de bouclage, les cordons sanitaires et sécuritaires, la limitation de l’activité et au niveau de la communication pour inciter les gens à se conformer aux mesures barrières, mais en vain, et nous constatons toujours une recrudescence importante », a déclaré le ministre de la Santé, Aït Thaleb.

Ces nouvelles mesures seront imposées pendant deux semaines. Dans le même temps, la situation épidémiologique de la ville fera l’objet d’une évaluation précise et continue « afin de prendre la décision appropriée à son égard », selon les termes officiels.

D’autres villes du pays subissent déjà ces mesures de confinement, comme Khénifra dans le Moyen Atlas ou sa voisine M’Rirt.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Une chaîne émiratie coupable d’atteinte à la vie privée, pour avoir diffusé les aveux...

L’Office of communication (Ofcom), au Royaume-Uni, a jugé, lundi, que «la chaîne émiratie, «Abu Dhabi TV», était coupable de violations à la vie privée,...

L’ambassadeur du sultanat d’Oman à Paris : «La crise du Golfe prendra bientôt sa fin»...

L’ambassadeur du sultanat d'Oman à Paris, Gazi al-Rawas, a déclaré, mercredi, que son pays se battait pour conserver l’union du Conseil Coopératif du Golfe...

Allemagne : 3 organisations de la société civile intentent un procès contre le régime...

Des organisations de la société civile ont intenté un procès en Allemagne contre le régime d’al-Assad, accusé d'avoir utilisé des armes chimiques lors de...

Égypte : l’ONU condamne des « arrestations punitives » contre des défenseurs des droits de l’homme

Des experts des Nations unies en matière de droits de l'homme ont condamné, vendredi, ce qu'ils considèrent comme des "arrestations punitives" contre des défenseurs...

Députée libyenne : une session officielle du Parlement libyen prévue pour le 7 décembre...

Une députée libyenne a révélé, samedi, que les députés de la Chambre des représentants ont convenu de tenir une session officielle du Conseil le...