mercredi, octobre 21, 2020

Daech : La veuve d’un responsable de Daech a aidé la CIA à traquer al-Baghdadi

Révélations sur les méthodes de travail de la CIA, la célèbre agence américaine. Selon les informations du quotidien britannique The Guardian vendredi, afin de traquer le chef du groupe l’État islamique Abou Bakr al-Baghdadi, dont le sort reste toutefois encore inconnu, les services de renseignement américains ont fait appel à la veuve d’un responsable de l’organisation djihadiste. En 2016, Nisrin Assaad Ibrahim avait été inculpée par la justice américaine pour avoir détenu en Syrie, avec son époux Abou Sayyaf, l’Américaine Kayla Mueller, tuée en 2015. Nisrin Assaad Ibrahim est aujourd’hui détenue en Irak.

Après avoir été arrêtée par l’armée américaine en 2015, cette Irakienne aussi connue sous le nom de Oum Sayyaf a aidé la CIA et les services de renseignement kurdes à obtenir des informations détaillées sur les repaires du chef de l’EI, ont rapporté des enquêteurs au Guardian. En février 2016, elle a localisé une maison dans la ville irakienne de Mossoul dans laquelle Abou Bakr al-Baghdadi aurait logé. « Je leur ai dit où était la maison », a-t-elle indiqué au Guardian depuis sa prison d’Erbil, dans le Kurdistan irakien.

« Je savais qu’il y était allé, car c’était l’une des maisons qui avait été mise à sa disposition », a-t-elle ajouté. À la tête de son « califat » autoproclamé en 2014, Abou Bakr al-Baghdadi a un jour présidé aux destinées de 7 millions d’habitants, dans de larges pans de la Syrie et près d’un tiers de l’Irak. L’EI a diffusé en avril dernier une vidéo de propagande dans laquelle apparaissait un homme présenté comme al-Baghdadi. L’homme y évoque la bataille de Baghouz, en référence au dernier réduit du groupe ultraradical tombé le 23 mars 2019 dans l’est de la Syrie, signant la chute du « califat » de l’EI.

Condamnée à mort

Nisrin Assaad Ibrahim a été capturée par les forces américaines en mai 2015 à Al-Omar, dans l’est de la Syrie, lors d’un raid qui avait coûté la vie à son mari, un des chefs de l’EI chargés du pétrole. Après avoir été remise par les États-Unis aux autorités irakiennes, elle a été condamnée à mort par un tribunal d’Erbil, selon The Guardian. Kayla Mueller avait été amenée en septembre 2014 à son domicile de Chadadi, dans l’est de la Syrie, a-t-elle indiqué, avant d’affirmer avoir vu pour la dernière fois la jeune humanitaire fin 2014, lorsque al-Baghdadi est arrivé d’Irak.

« Il l’a prise avec lui […], ils sont allés à Raqqa », a-t-elle affirmé. La famille de l’Américaine avait indiqué avoir été informée par Washington qu’elle avait été violée par al-Baghdadi. Kayla Mueller avait été enlevée à Alep, dans le nord de la Syrie, en août 2013. Elle avait 26 ans lorsqu’elle est morte en février 2015. L’EI a affirmé qu’elle avait été tuée lors de bombardements menés par la coalition internationale antidjihadistes menée par les États-Unis. Washington a contesté ces informations sans détailler les circonstances de sa mort.

SourceLe Point

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...