mardi, juin 22, 2021

Des parties saoudiennes et émiraties s’acharnent contre le Maroc

Courrier arabe

Au Maroc, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal (l’indépendance), Nizar Baraka, a accusé des parties saoudiennes et émiraties d’attaquer son pays et de tenter de nuire à son image.

Nizar Baraka signala lors d’une intervention télévisée: «Le Maroc fait face à un type d’attaque et à tentation pour nuire à son image», en parlant des campagnes menées par les médias de Riyad et d’Abu Dhabi contre Rabat depuis quelques semaines.

Abu Dhabi aurait l’habitude de créer des problèmes

De son côté, le politicien marocain Hamid Chobat, a indiqué que «les Émirats arabes unis (EAU) et l’axe auquel ils appartiennent avec certains autres pays arabes, n’est pas seulement contre le Maroc, mais plusieurs autres pays».

Il signala qu’Abu Dhabi avait créé des problèmes au Yémen, en Libye, en Turquie, au Soudain et au Maroc», précisant qu’au Maroc elle a attaqué le parti de l’Istiqlal à cause de son appartenance islamique.

«Les EAU ont créé de gros problèmes pour mon pays le Maroc, mais je peux aussi dire que tous les problèmes vécus dans le monde arabe son de la responsabilité de l’axe des EAU», avait-il précisé.

Les origines de la crise

C’est à la base un reportage diffusé par la chaîne informationnelle al-Arabiya, au sujet du coronavirus et de sa propagation au Maroc, et où des données autres que celles communiquées par les autorités marocaines furent mentionnées, qui a déclenché la colère de Rabat.

Comme si ce n’était pas assez, la chaîne avait encore diffusé un autre reportage, traitant de «la négligence gouvernementale et de son incapacité à mettre des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus», s’attirant les foudres des Marocains qui se sont acharnés contre des parties saoudiennes et émiraties.

Beaucoup de Marocains, politiciens et professionnels du domaine médiatique, avaient répondu aux provocations lancées par les activistes d’Arabie saoudite et des EAU, notamment à la plus dure d’entre elle, où un Saoudien estima que «l’économie marocaine était basée sur le tourisme sexuel».

Toutefois, il est à noter que les relations qui lient le Maroc aux EAU et à l’Arabie saoudite sont en tension à cause des positions fermes que Rabat a adopté au niveau de divers crises internationales, notamment lors de celle du blocus du Qatar, où elle a choisi d’être neutre, ou actuellement face au conflit libyen et la situation au Yémen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos