vendredi, juin 25, 2021

Des raids aériens ciblant le site des mercenaires « Wagner » à Socna, au centre de la Libye 

Courrier arabe

Le porte-parole officiel du Bureau d’information militaire à  l’opération « Burkan al-Ghadhab »(Volcan de la colère ), Abdel Malik al-Madania, a déclaré qu’ « un avion non identifié a effectué, mardi après-midi, des raids aériens réussis et précis ciblant le site des mercenaires  russes du groupe « Wagner » à Socna, qui se situe près  d’al-Jufra ».

 

Il a expliqué, dans un communiqué au « Nouvel Arabe », que « les raids ont ciblé un projet à Socna, engendrant la destruction d’un système de défense aérienne russe, ainsi que l’enregistrement d’un certain nombre de morts et de blessés parmi les mercenaires de Wagner ».

Samedi dernier, un avion  français possédé par les Émirats Arabes Unis (EAU)  a effectué un bombardement  sur la base d’al-Watiya, à l’extrême ouest du pays, entraînant quelques dommages matériels .

Le porte-parole du centre des médias de l’opération “Volcan de la Colère”, Mustapha Majai, a également parlé d’une campagne militaire que le gouvernement d’union nationale (GNA) s’apprête à lancer dans l’intention de reprendre le contrôle de la ville de Syrte et de la base d’al-Jufra.

Il a déclaré, dans un communiqué de presse aujourd’hui, qu’ « il s’agit d’un certain nombre de plans non seulement à libérer les deux villes mais aussi de les sécuriser après la libération surtout avec l’immensité de la zone géographique ».

Il a assuré que le but des forces du GNA est le contrôle de  tout le territoire libyen, non  seulement se défendre contre les assauts des milices du général à la retraite Khalifa Haftar.

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères du GNA, Mohammed al-Qiblawi, a déclaré que « la Cour pénale internationale avait adhéré à la demande du Président du Conseil présidentiel du GNA, Fayez el-Sarraj, d’envoyer une équipe afin d’ enquêter sur les crimes qui avaient eu lieu à Tarhounah et au sud de Tripoli ».

Il a confirmé, dans un communiqué de presse, que « le Procureur de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, prévoit que l’équipe commencera sa mission dans la seconde quinzaine de juillet ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos