Deux participants se sont retiré de la participation à l’évènement polémique que les Nations Unies prévoient d’organiser ce mois-ci, en collaboration avec une société caritative présidée par le prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane.

«Anne Rusenburg», une directrice exécutive dans le secteur technologique, et «Barth Holahann» le consultant en affaires avaient informé le site informationnel «The Middle East Eye» qu’ils avaient décidé de suspendre leur participation à l’atelier «Musk Osji» pour et avec la jeunesse, prévu à New York le 23 septembre prochain.

«J’ai refusé de m’exprimer dans un tel évènement, et je n’y assisterai pas » avait déclaré Rusenburg sans donner des explications sur sa décision, au moment où le bureau de l’envoyé des Nations Unies pour la jeunesse avait affirmé le retrait des deux participants.

Par ailleurs, plusieurs fondations humanitaires avaient critiqué l’atelier, les Nations unies, et les participants qui comptaient y participer, sous prétexte que l’atelier vise à réhabiliter la réputation du prince héritier saoudien.

Au moment où tous les doigts culpabilisent de loin ou des près ben Salmane pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, les analystes estiment que le retrait des participants fait partie des répercussions directes de l’affaire, dont le petit prince commence à encaisser les coûts et, tous juste, à en ressentir les conséquences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here