jeudi, octobre 22, 2020

Deux tankers saoudiens saccagés sur les côtes émiraties

Courrier arabe

L’Agence de presse saoudienne a rapporté, selon le ministre de l’énergie, Khaled Al-Faleh, qu’une attaque saccageuse a ciblé deux tankers saoudiens, aux côtes des Émirats arabes unis (EAU), seulement quelques heures après l’annonce émiratie de l’attaque de 4 cargos de diverses nationalités.

Le ministre saoudien avait déclaré que deux tankers saoudiens ont été saccagés alors qu’ils traversaient le golfe Persique, dans la zone économique exclusive (ZEE) des EAU, près d’Al-Fujairah, alors que l’un d’eux été en voie d’accoster pour charger du pétrole brut au terminal pétrolier de Ras-Tanura.

Il ajoute que l’attaque avait sérieusement endommagé les parois des navires, mais qu’aucun dégât humain, ou de risque de pollution n’ont été signalés.

Al-Faleh a précisé que l’attaque menaçait la liberté de navigation dans la zone et la sécurité des fournitures pétrolières à destination des raffineries mondiales, signalant que la communauté internationale doit assumer sa part de responsabilité pour assurer la sécurité de la navigation.

Par ailleurs, le ministère émirati des Affaires étrangères avait confirmé l’agression de 4 cargos de diverses nationalités, dans la ZEE émiratie, expliquant que l’attaque avait eu lieu près d’Al-Fujairah, affirmant que des investigations, en collaboration avec les services locaux et internationaux, étaient en cours.

Dans le même contexte, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié les accidents, auxquels les navires ont été confrontés aux EAU d’«angoissants», et a appelé à des investigations, signalant que de tel incidents auront des répercussions négatives sur la sécurité du transport maritime, mettant en garde contre «un complot pour déstabiliser la sécurité dans la région».

Ces événements interviennent dans le contexte d’une grande tension au golfe, entre les États-Unis (appuyés par l’Arabie saoudite et le EAU) et l’Iran, après que Washington eu renforcé ses troupes militaires dans la région suites aux menaces iraniennes qui commencent à devenir sérieuses.

Notant que depuis 1979, où la dictature pro-américaine du chah a été renversée par le peuple, les États-Unis cherchent à tout prix à rétablir leur contrôle sur le pays, mais comme l’affirme un responsable au gouvernement iranien: «si la pression remplace les négociations, l’Iran est prêt à défendre son indépendance».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19 : une partie de l’Europe se referme face à la résurgence du virus

L'Europe se referme de plus en plus pour contrer la nouvelle vague de Covid-19, à l'instar de la République tchèque où le gouvernement a annoncé des restrictions aux...

L’Égypte tente de renouer avec l’Arabie saoudite, après un désaccord remontant à la crise du...

Des sources diplomatiques ont signalé que «des communications étaient en cours entre l’Égypte et l’Arabie saoudite, après un long silence radio à l’ombre de...

Un avion israélien atterrit à l’aéroport de la capitale soudanaise

Un site électronique israélien a rapporté, mercredi soir, qu’un avion israélien a atterri à l'aéroport de la capitale soudanaise Khartoum, dans le cadre des...

Le Qatar appelle à intervention internationale concernant la construction des unités coloniales israéliennes en...

Le parlement qatari a appelé, hier mercredi, à «une intervention internationale urgente pour mettre fin à la construction des colonisations israéliennes réalisées sur les...

Voici l’identité de l’espion des Émirats arabes unis arrêté en Turquie  

La télévision officielle turque «TRT» a mentionné, mardi, que le service des renseignements secrets (MIT) avait arrêté un Jordanien d’origine palestinienne accusé d’espionnage au...