dimanche, septembre 26, 2021

Égypte : 4 travailleurs arrêtés pour avoir protesté contre la cherté de la vie

Courrier Arabe

Les autorités égyptiennes ont arrêté au moins 4 travailleurs d’une usine textile de Minya El Qamh située dans le gouvernorat d’al-Charqiya après le sit-in organisé samedi dernier pour réclamer l’augmentation de l’allocation du coût de la vie.

Ces même travailleurs avaient lancé le mardi précédent une grève après la non-satisfaction de leur demande d’augmentation de l’allocation du coût de la vie de sorte qu’elle corresponde à la hausse des prix des produits de base, du carburant et de l’électricité.

Le parti « Aïch-Horiya » ( pain-liberté ) – en cours de formation – a demandé la libération immédiate de tous les travailleurs arrêtés. Il a appelé aussi à ne pas nuire aux grévistes de l’usine, étant donné que la Constitution égyptienne en son article 15 garantit le droit à la grève.

Le parti a énuméré les revendications des travailleurs: inclure l’allocation sociale de 200 livres dans le salaire de base, payer les bénéfices qui leurs sont dues, rémunérer les travailleurs journaliers selon la production, signer des contrats de travail, accorder la retraite aux personnes âgées de plus de 60 ans, octroyer les congés en temps voulu, introduire la prime d’incitation de 75 livres sur les salaires de tous les travailleurs, réparer les planchers et l’éclairage de l’usine et acheter des matières premières de coton de bonne qualité.

Rappelons que durant le mois de juin passé,  » Le Réseau Arabe des Nouvelles des Droits de l’Homme » ( une organisation égyptienne de la société civile ) a recensé 13 protestations de travailleurs en Égypte en plus de 15 protestations sociales suite à la dégradation des conditions économiques dans le pays.

Les autorités égyptiennes appliquent des procédures d’austérité après l’accord conclu avec le Fonds Monétaire International ( FMI ) en vertu duquel les prix des produits pétroliers, de l’eau, de l’électricité et du transport ont été augmentés plusieurs fois, ce qui a alourdit le fardeau de la majorité des citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos