samedi, octobre 31, 2020

Encore trois morts dans une nouvelle attaque à Burkina Faso

Trois fidèles ont été tués dimanche pendant une messe lors d’une nouvelle attaque contre une église catholique à Toulfé, localité du nord du Burkina Faso, où les attentats contre des chrétiens se multiplient, selon une source sécuritaire.

« Des individus lourdement armés ont attaqué l’église du village au moment où les fidèles célébraient la messe du dimanche ». « L’attaque a eu lieu aux environs de 9 h, et a fait au moins trois morts et des blessés légers », a déclaré cette source. Des « renforts ont été déployés » sur les lieux.

Toulfé est située à une vingtaine de kilomètres de Titao, chef-lieu de la province du Loroum.

Selon un habitant de Toulfé, joint par téléphone, cette attaque a « occasionné une panique dans le village où de nombreux habitants se sont réfugiés chez eux ou dans la brousse ».

Toulfé a déjà été visée par des assaillants. Fin avril, des individus armés avaient incendié un maquis (bar ou restaurant) et emporté trois motocyclettes. Quelques mois plus tôt, des hommes armés avaient effectué une descente musclée dans les écoles de la localité, exigeant leur fermeture, a expliqué cet habitant.

400 morts en quatre ans

Les attaques, attribuées à des groupes djihadistes, contre les églises ou des religieux chrétiens, se sont multipliées récemment au Burkina, pays sahélien pauvre d’Afrique de l’Ouest.

Le 13 mai, quatre catholiques ont été tués lors d’une procession religieuse en honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, dans le nord du Burkina Faso.

La veille, six personnes, dont un prêtre, avaient été tuées lors d’une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, également dans le nord du pays.

Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l’attaque de l’église protestante de Silgadji, toujours dans le nord.

À la mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (nord), a été enlevé par des individus armés. Le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d’origine espagnole, a été tué dans le centre du Burkina.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les djihadistes dans le nord du Burkina depuis le début des attaques il y a quatre ans, et qui sont de plus en plus fréquentes et meurtrières.

Ces attaques sont attribuées à une douzaine de groupes djihadistes, dont Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et l’organisation État islamique au grand Sahara (EIGS).

D’abord concentrées dans le Nord, ces attaques ont ensuite visé la capitale et d’autres régions, notamment l’Est. Elles ont fait plus de 400 morts depuis 2015, selon un comptage de l’AFP.

SourceLe Devoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...