mercredi, octobre 21, 2020

Erdogan menace d’attaquer les forces syriennes partout si l’armée turque est ciblée

 

« Nous sommes décidés à repousser le régime syrien en dehors des limites de l’accord de Sotchi avant la fin du mois de février. Nous ferons le nécessaire pour cela, au sol et dans les airs, sans aucune hésitation », a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l’Etat turc s’est exprimé devant le groupe parlementaire de son Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti), mercredi à Ankara.

Il a tout d’abord souhaité la miséricorde divine aux soldats tombés en martyrs, lundi, dans des frappes du régime syrien, à Idleb, ainsi qu’un prompt rétablissement aux blessés.

Notant qu’au total quinze soldats sont tombés en martyrs et 45 autres ont été blessés jusqu’aujourd’hui à Idleb, Erdogan a poursuivi:  » Les organisations terroristes, dérangés du climat calme établi dans les zones contrôlées par notre pays (en Syrie), font preuves de leurs cruautés par leurs actions inhumaines. Deux jours avant, l’attaque à la voiture piégée à Afrin a causé la mort de huit civils et en a blessé sept autres, dont des enfants. Des harcèlements similaires sont observés dans nos autres zones d’opérations. »

« A Idleb, le régime, ainsi que les forces russes et les militants soutenus par l’Iran, qui agissent avec lui, s’attaquent sans cesse aux civilx, perpétuent des massacres et font couler du sang. Ceux qui parlent des droits de l’homme, des enfants, des femmes et qui prétendent être préoccupés par les civils, se sont murés dans le silence. Même si tout le monde ferme les yeux sur cette situation, la Turquie ne restera pas spectatrice », a-t-il lancé.

Erdogan a affirmé que la majorité des attaques du régime, de la Russie et des autres forces qui agissent avec eux, cible directement le peuple et non les terroristes.

« Leur objectif est de forcer le peuple local à avancer vers nos frontières afin de pouvoir occuper (la zone) facilement. Jusqu’à maintenant, nous avons chercher à gérer la situation avec une intervention physique minime en attendant qu’ils respectent les accords et les promesses donnés. Cependant, aucune promesse n’est tenue, aucun accord n’est respecté. De plus, depuis un certain temps, ces attaques ciblent directement nos soldats et la Turquie. Dans une telle situation, nous n’agirons plus dorénavant en fonction des dits mais des réalités sur le terrain », a-t-il dit.

« Nous sommes décidés à repousser le régime syrien en dehors des limites de l’accord de Sotchi avant la fin du mois de février. Nous ferons le nécessaire pour cela, au sol et dans les airs, sans aucune hésitation », a-t-il ajouté.

Erdogan a poursuivi: « Au point où nous en sommes, nous ne fermerons les yeux sur les abus et provocations de qui que ce soit », notant que les Syriens agissant avec la Turquie sont passés à l’action pour repousser le régime en dehors des limites de l’Accord de Sotchi.

« Les appareils aériens qui frappent les zones d’habitation civile à Idleb ne pourront plus dorénavant agir si aisément », a-t-il lancé, avant d’avertir:  » A partir d’aujourd’hui, que ce soit contre nos points d’observation dans la zone de désescalade, ou ailleurs, la Turquie frappera « partout », sans se limiter aux frontières d’Idleb et de l’accord de Sotchi, les forces du régime syrien en cas de quelconque attaque contre les soldats turcs. »

Le président turc a affirmé qu’apporter son soutien au combat du peuple syrien pour sa survie et son honneur, en premier lieu à Idleb, est aux yeux de la Turquie, une responsabilité historique, éthique et humaine.

« Si nous devions rendre des comptes pour cela, nous le ferons avec la plus grande des fiertés sur toutes les plateformes sans hésiter à en payer le prix. Je le dis ouvertement, là où le sang des soldats turcs est versé, personne ne sera en sécurité », a-t-il conclu

 

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...