Plus d’un millier de «gilets jaunes» en colère contre la politique du gouvernement se sont rassemblés samedi à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, mais ont rapidement été dispersés par les forces de l’ordre peu après le départ du cortège, a constaté une journaliste de l’AFP.

Comme pour Montpellier (sud) la semaine dernière, un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux pour faire de Toulouse la «capitale» nationale du mouvement pour ce 31e samedi consécutif de manifestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here