samedi, décembre 5, 2020

Gaza : Un employé s’immole avec le feu, dénonçant la saisie de l’intégralité de son salaire

Courrier arabe

Mardi, un employé palestinien s’est immolé par le feu, au centre de Gaza, protestant contre le saisi de l’intégralité de son salaire, suite aux nouvelles décisions bancaires. Des mesures dénoncées par la Commission internationale pour le soutien aux droits du peuple palestinien «icspr», qui appela les banques à y renoncer et à prendre compte des situations accablantes dont souffre le peuple palestinien.

Selon l’agence de presse «Ma’an»: «À Gaza, alors que des employés s’étaient présentés à la banque pour retirer leurs salaires, l’un d’eux s’est immolé par le feu, dénonçant la suppression de son salaire par la banque».

L’agence rapporta que l’homme fut transféré à l’hôpital de la ville, où il est pris en charge après qu’il s’est grièvement brûlé dans différentes parties de son corps.

Remuer le couteau dans la plaie

Elle expliqua que dès le matin, les employés étaient nombreux à exprimer leur colère et à dénoncer la décision prise par les banques opérantes dans la bande de Gaza.

«Ma’an» signala que ces dernières avaient obligé les employés du gouvernement palestinien à planifier leurs prêts, soulignant que dans le cas opposé, la banque se devait de saisir systématiquement l’intégralité du salaire des centaines d’employés.

Selon l’agence, la nouvelle avait déclenché des coups de gueule entre les employés gouvernementaux et les travailleurs de la banque, qui avaient saisi systématiquement tous les salaires, jusqu’à la planification obligatoire des prêts.

« Un homme s’était alors immolé, dénonçant des procédures arbitraires et inhumaines, dans une région où la population se bat pour vivre, au milieu d’une crise économique accablante », avait-elle noté.

Dénonciation de «Hashd»

La Commission internationale pour le soutien aux droits du peuple palestinien, «icspr», a dénoncé cette décision, affirmant qu’elle ne prenait pas compte de la situation économique actuelle.

Elle juga que la procédure était illégale et immorale, signala que ceci ne pouvait qu’aggraverer les souffrances des employés et de leurs familles à tous les niveaux.

La commission internationale a demandé aux banques et aux établissements de crédit de renoncer à leurs procédures abusives et appela le gouvernement palestinien à assurer le versement de l’intégralité des salaires des employés.

Rappelons dans ce contexte que la bande de Gaza est placé sous blocus économique, depuis juin 2007, imposé par Israël et l’Égypte, après que le Hamas avait pris le pouvoir.

La situation se dégradant d’année en année, les Nations unies décident, en 2009, de lui attribué des aides humanitaires pour alléger la souffrance des citoyens.

Même avec çà, les conditions étaient loin de s’améliorer, alors le Qatar a décidé en 2018 de prendre en charge les familles les plus démunies pendant toute une année. Son émir, le cheikh «Tamim ben Hamad al-Thani» avait ordonné le versement de 100 dollars par mois, au profit de plus de 70 mille familles.

Bien que prolongées jusqu’au mois de mars, les autorités palestiniennes demandent à Doha de renouveler ses allocations pendant une autre période, signalant que ces allocations avaient redonné vie à plusieurs des nécessiteux, qui étaient noyés dans la misère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

«Sur les traces des milliards de Kadhafi», un reportage hollandais s’intéresse à l’argent libyen...

Un rapport médiatique diffusé par la télévision hollandaise s’est intéressé à l’argent caché par l’ancien guide libyen, Mouammar Kadhafi, rappelant que ce dernier, avant...

La Russie débute la campagne de vaccination collective contre le coronavirus

La campagne de vaccination à grande échelle contre le coronavirus a été lancée samedi dans la capitale, Moscou. Ainsi, la Russie est devenue le premier pays à lancer une...

Crise du Golfe: le Qatar salue le Koweït pour sa « médiation » et les États-Unis...

Le Qatar a déclaré, vendredi, que les intérêts régionaux demeuraient en tête des priorités, saluant la déclaration du Koweït concernant les progrès réalisés dans...

Koweït : Démarrage du vote pour les législatives

Le vote pour les législatives a démarré, samedi, au Koweït, pour choisir 50 députés, conformément aux mesures sanitaires, en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus....

Arabie saoudite : Salmane al-Odah rongé par l’obscurité des prisons de ben Salmane

L’opposant saoudien, Abdullah al-Odah, a déclaré, jeudi, que son père, le prédicateur Salmane al-Odah, détenu depuis plus de 3 ans dans les prisons saoudiennes...