Le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, s’est engagé à mettre un terme aux ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite, s’il remportait les élections législatives du 12 décembre, ont rapporté les médias locaux.

C’est ce qui ressort d’un discours prononcé, en marge de sa campagne électorale, à York (nord), dimanche, dans lequel il a passé en revue la question du terrorisme et l’agenda de la politique étrangère de son parti, selon le site internet de la chaîne britannique ETV News.

Corbyn a déclaré à cet égard que son parti – s’il remportait les élections – « mettra un terme aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite, à cause de leur utilisation au Yémen, et travaillera à mettre fin à la guerre dans ce pays et ne soutiendra plus le Royaume du Golfe aussi activement que le gouvernement conservateur ».

Pour la cinquième année consécutive, le Yémen est en guerre entre les forces gouvernementales et les milices armées Houthies, qui ont pris le contrôle de plusieurs provinces, dont la capitale, Sanaa, depuis septembre 2014.

Corbyn a déclaré que « la guerre contre le terrorisme a clairement échoué », ajoutant : « Pendant trop longtemps, les dirigeants de notre pays ont pris de mauvaises décisions en ce qui concerne notre sécurité. »

Et d’ajouter : « Leurs erreurs ne dégagent en aucune manière les terroristes de la responsabilité de leurs actes meurtriers; la responsabilité incombe aux terroristes, à leurs financiers et à leurs recrues. (…) Mais si nous voulons protéger les gens, nous devons être honnêtes sur ce qui menace notre sécurité. »

« Nous ne pouvons et ne devons pas réduire la menace du terrorisme aux questions liées à la seule politique étrangère. (…) Bien souvent, certaines actions entreprises par les gouvernements successifs ont contribué à alimenter cette menace et non à la réduire », a souligné le chef du Parti travailliste.

Les derniers sondages montrent que le Parti conservateur britannique s’apprête à remporter les prochaines élections à la Chambre des Communes (Parlement), avec 359 sièges sur 650, ce qui donnera au parti dirigé par le Premier ministre Boris Johnson 68 sièges supplémentaires par rapport aux dernières élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here