samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Huit responsables dont le président du Parlement européen déclarés persona non grata en Russie

La Russie a annoncé, vendredi, avoir pris des sanctions contre huit responsables européens, dont David Sassoli, président en exercice du Parlement européen.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué, que les huit responsables de l’UE seront désormais interdits d’entrer sur le territoire russe, précisant que ces sanctions étaient des mesures de représailles, après celles prises à l’encontre de six personnalités russes en mars dernier.

Le ministère a qualifié les actions de l’Union européenne d' »illégitimes, allant à l’encontre de la Charte des Nations unies et des principes fondamentaux du droit international ».

« Toutes nos propositions visant à résoudre les problèmes qui se posent entre la Russie et l’UE dans le cadre d’un dialogue professionnel direct sont systématiquement ignorées ou rejetées », peut-on lire dans le communiqué.

Et le ministère de poursuivre : « De telles actions de l’Union européenne ne laissent aucun doute sur le fait que le véritable objectif est de freiner le développement de notre pays à tout prix, et imposer son concept unilatéral d’un ‘ordre mondial fondé sur des règles’ qui sapent le droit international. Et ce en lançant un défi ouvert à l’indépendance de la politique intérieure et extérieure russe ».

Le communiqué de la diplomatie russe a également accusé les États-Unis de s’ingérer dans les relations entre la Russie et l’UE, affirmant que Bruxelles prenait des mesures inamicales avec les encouragements de Washington, « qui ne cache pas son intérêt à faire de l’Europe une arène de confrontation géopolitique extrême ».

Outre David Sassoli, le ministère a également imposé des sanctions à des responsables de Lettonie, de France, d’Allemagne, de Suède et d’Estonie, ainsi qu’à la vice-présidente de la Commission européenne pour les valeurs et la transparence, Vera Jourova.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos