lundi, décembre 6, 2021

Human Rights Watch : les réfugiés syriens de retour dans leur pays sont victimes de violations

L’ONG Human Rights Watch a déclaré que les réfugiés syriens de retour dans leur pays depuis le Liban et la Jordanie, entre 2017 et 2021, ont été confrontés à des violations massives des droits humains et à des persécutions de la part du régime et de ses milices.

C’est ce qui ressort d’un rapport de 72 pages publié, mercredi, par l’organisation internationale des droits de l’homme, sous le titre: « La Syrie un pays de mort : le retour des réfugiés syriens du Liban et de Jordanie », dans lequel est expliqué « le périlleux retour des réfugiés en Syrie ».

Lors d’entretiens avec 65 rapatriés ou membres de leur famille, l’organisation a recensé 21 cas d’arrestation et de détention arbitraire, 13 de torture, 3 kidnappings, 5 exécutions extrajudiciaires, 17 disparitions forcées et un cas de violence sexuelle.

Dans ce contexte, Human Rights Watch a interrogé trois avocats de Syrie, de Jordanie et du Liban, et quatre autres chercheurs et experts sur la Syrie, ainsi que des organisations non gouvernementales, les Nations Unies et des agences humanitaires en Jordanie et au Liban.

Le rapport souligne que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés est mandaté pour fournir une protection internationale et une assistance humanitaire aux réfugiés.

La même source a également souligné que la Syrie n’est pas une destination sûre, appelant tous les pays à ne pas faciliter les retours des réfugiés en l’absence de conditions de protection de base, et de surtout éviter les retours forcés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos