dimanche, octobre 25, 2020

Incendies en Australie: l’état d’alerte déclaré à Canberra

Ce vendredi 31 janvier, les autorités de Canberra ont placé – pour la première fois depuis 2003 – la capitale fédérale australienne en état d’alerte en raison de l’importante menace de feux de forêt dans la région.

Devant la menace croissante des feux de forêt, le ministre en chef du Territoire de la capitale australienne, Andrew Barr, a précisé que l’état d’alerte serait maintenu « aussi longtemps que demeurera le risque pour Canberra ». Une vague de chaleur est attendue sur la capitale australienne de 400 000 habitants, alors que des feux menacent ses banlieues sud. « Cela pourrait devenir incontrôlable », a donc mis en garde M. Barr, qui a également indiqué que « l’état d’alerte est le signal le plus élevé qui peut être adressé à la population de la région pour lui dire de prendre ses dispositions. »

Une première depuis 2003

C’est la première fois qu’un tel état d’alerte est déclaré dans le Territoire de la capitale australienne depuis 2003, quand des feux avaient détruit près d’un demi-millier de maisons. La principale menace pour Canberra à l’heure actuelle est l’incendie qui fait rage dans l’Orroral Valley et a déjà réduit en cendres près de 180 kilomètres carrés de forêts au sud de la ville. Les autorités ont aussi mis en garde contre le risque de voir des escarbilles emportées par les vents bien en amont du front des feux.

Le mercure a grimpé, jeudi, à plus de 40 degrés dans l’État d’Australie-méridionale, où les alertes au risque d’incendie ont été lancées. Cette vague de chaleur doit se déplacer vers l’Est pour atteindre vendredi Melbourne et Canberra puis Sydney, ce week-end, où les températures pourraient atteindre les 45 degrés. Les autorités estiment que cette chaleur, accompagnée de vents secs, crée les conditions propices aux feux de forêt dans certaines parties des États de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria. Plus de 80 feux font toujours rage dans ces deux États.

Un milliard d’animaux tués

Les prévisionnistes s’attendent à ce que cette vague de chaleur soit suivie de tempêtes, ce qui pourrait permettre d’éteindre certains feux. Mais d’intenses précipitations présentent aussi des risques d’inondations et de crues soudaines. Les feux se produisent chaque année en Australie au sortir de l’hiver austral. Mais ils ont – cette année – été particulièrement précoces et intenses, générant une catastrophe nationale qui a fait au moins 33 morts depuis septembre. Depuis septembre, une surface de plus de 100 000 km2, plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2 000 habitations détruites. Des chercheurs estiment que plus d’un milliard d’animaux ont été tués.

Cette crise a aussi alimenté les critiques contre le gouvernement conservateur de Scott Morrison, accusé de traîner les pieds dans la lutte contre le réchauffement climatique pour ne pas sacrifier la lucrative industrie du charbon, qui emploie aussi de nombreux Australiens.

Ce vendredi 31 janvier, les autorités de Canberra ont placé – pour la première fois depuis 2003 – la capitale fédérale australienne en état d’alerte en raison de l’importante menace de feux de forêt dans la région.

Devant la menace croissante des feux de forêt, le ministre en chef du Territoire de la capitale australienne, Andrew Barr, a précisé que l’état d’alerte serait maintenu « aussi longtemps que demeurera le risque pour Canberra ». Une vague de chaleur est attendue sur la capitale australienne de 400 000 habitants, alors que des feux menacent ses banlieues sud. « Cela pourrait devenir incontrôlable », a donc mis en garde M. Barr, qui a également indiqué que « l’état d’alerte est le signal le plus élevé qui peut être adressé à la population de la région pour lui dire de prendre ses dispositions. »

Une première depuis 2003

C’est la première fois qu’un tel état d’alerte est déclaré dans le Territoire de la capitale australienne depuis 2003, quand des feux avaient détruit près d’un demi-millier de maisons. La principale menace pour Canberra à l’heure actuelle est l’incendie qui fait rage dans l’Orroral Valley et a déjà réduit en cendres près de 180 kilomètres carrés de forêts au sud de la ville. Les autorités ont aussi mis en garde contre le risque de voir des escarbilles emportées par les vents bien en amont du front des feux.

Le mercure a grimpé, jeudi, à plus de 40 degrés dans l’État d’Australie-méridionale, où les alertes au risque d’incendie ont été lancées. Cette vague de chaleur doit se déplacer vers l’Est pour atteindre vendredi Melbourne et Canberra puis Sydney, ce week-end, où les températures pourraient atteindre les 45 degrés. Les autorités estiment que cette chaleur, accompagnée de vents secs, crée les conditions propices aux feux de forêt dans certaines parties des États de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria. Plus de 80 feux font toujours rage dans ces deux États.

Un milliard d’animaux tués

Les prévisionnistes s’attendent à ce que cette vague de chaleur soit suivie de tempêtes, ce qui pourrait permettre d’éteindre certains feux. Mais d’intenses précipitations présentent aussi des risques d’inondations et de crues soudaines. Les feux se produisent chaque année en Australie au sortir de l’hiver austral. Mais ils ont – cette année – été particulièrement précoces et intenses, générant une catastrophe nationale qui a fait au moins 33 morts depuis septembre. Depuis septembre, une surface de plus de 100 000 km2, plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2 000 habitations détruites. Des chercheurs estiment que plus d’un milliard d’animaux ont été tués.

Cette crise a aussi alimenté les critiques contre le gouvernement conservateur de Scott Morrison, accusé de traîner les pieds dans la lutte contre le réchauffement climatique pour ne pas sacrifier la lucrative industrie du charbon, qui emploie aussi de nombreux Australiens.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Égypte : l’armée lance des mises en garde contre «une explosion populaire imminente»

Des sources privées ont raconté que l’institution militaire égyptienne avait lancé des mises en garde à la direction politique, lui demandant «de traiter la...

Macron a besoin de se faire soigner, dit Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en est pris une nouvelle fois samedi à son homologue français en déclarant qu’Emmanuel Macron avait besoin de...

Deux mineurs tués dans des frappes arméniennes contre des civils en Azerbaïdjan

Deux enfants, de 13 et 16 ans, ont été tués dans des attaques de l'Arménie contre des positions civiles en Azerbaïdjan. Dans un communiqué publié samedi, le Parquet...

Égypte : un comédien s’attire les foudres en se moquant des animateurs de la radio...

En Égypte, plusieurs réactions se sont déclenchées, au sujet de la vidéo où le jeune présentant une comédie s’était moqué des animateurs de la...

Le président algérien s’isole après la contamination de plusieurs membres de son entourage

Le dirigeant algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé sur Twitter s'isoler vu que plusieurs membres de son entourage ont été testés positifs. Le chef d’État algérien...