mardi, octobre 20, 2020

Irak : Renforts militaires à Bassora et une enquête après la mort d’activistes et de manifestants

Courrier arabe

Des renforts militaires sont arrivés, hier dimanche à Bassora, et une cellule a été formée et chargée d’enquêter pour identifier les parties responsables des attaques qui avaient fait des morts parmi les activistes et les manifestants, et ce, quelques heures après la visite du Premier ministre irakien, Mustafa al-Kadhimi.

Les médias irakiens ont indiqué que «Mustafa al-Kadhimi était arrivé à Bassora, venant de Bagdad, quelques heures après son retour de Washington».

Ils notèrent que «le Premier ministre avait présidé une réunion sécuritaire, et avait lancé une série de décision concernant la sécurité de la région».

Aussi, selon eux, «le ministre de l’Intérieur, Otman al-Ghanimi, qui avait accompagné al-Kadhimi, affirma qu’une force spéciale sera envoyée à Bassora pour interpeller les coupables qui ont tué les activistes dans la région».

«Nous poursuivrons les criminels et nous arrêterons les meurtriers, durant les prochaines heures, et ce en faisant appel à une force qui est en route pour accomplir ce devoir», avait-il déclaré, aux médias locaux.

De sa part, le chef des forces pour anti-terroriste, le colonel Abdelwahab al-Saadi, affirma que «son dispositif était prêt à rétablir l’ordre à Bassora».

Il signala lors de déclarations à la radio locale al-Mirbad, «les forces de la lutte anti-terroriste ont offert du sang pour tout l’Irak, et aujourd’hui encore, elles sont prêtent à accomplir leur devoir à Bassora afin d’y rétablir l’ordre».

La situation à Bassora, une menace pour le gouvernement d’al-Kadhimi

Par ailleurs, un responsable gouvernemental expliqua au journal Arabi 21 que «le Premier ministre al-Kadhimi estime que la situation à Bassora est un défi pour son gouvernement, car des parties tentent d’effacer le rôle des autorités là-bas en y déclenchant des violences».

Il indiqua dans ce contexte, que «si les parties responsables des émeutes ne soient pas interpellées, plusieurs responsables de la sécurité à Bassora devront alors être relevés de leurs fonctions».

Aux dernières nouvelles, des médias locaux en Irak indiquent que «des membres de la sécurité irakienne ont commencé à se déployer à Bassora, dès les premières heures du matin, suivant les consignes d’al-Kadhimi», alors qu’un responsable sécuritaire de la région précisa que «le plan sécuritaire sera centré sur le travail des renseignements, pour démasquer les parties responsables des meurtres», signalant «qu’al-Kadhimi leur accorda 72 heures pour résoudre l’affaire».

Ces évolutions se présentent au moment où des activistes de Bassora accusent le maire du gouvernorat, Asaad al-Aydani, d’oppresser les manifestations, et déclarent «ne plus avoir confiance en lui ni aux mesures qu’il entreprend».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...