vendredi, octobre 23, 2020

Iran rouvre temporairement des mosquées pour « trois nuits sacrées »

L’Iran s’apprête à rouvrir des mosquées pour deux heures pendant trois nuits à l’occasion d’un des moments les plus sacrés de l’année, a déclaré mardi le ministre iranien de la Santé.

Les mosquées ont été fermées en mars afin de freiner la propagation de la maladie du Covid-19 dans le pays le plus endeuillé du monde musulman qui vit depuis le 25 avril au rythme du ramadan.

La réouverture temporaire a été accordée à l’occasion des célébrations de Laylat al-Qadr, ou Nuit du Destin, la 27e nuit du ramadan qui marque, selon la tradition musulmane, la nuit où les premiers versets du Coran ont été révélés à Mahomet.

Le ministre de la Santé, Saïd Namaki, a ainsi annoncé la réouverture des mosquées entre minuit et 02H00 pour trois des cinq nuits prochaines à partir de mercredi.

«La plus grande erreur stratégique serait de penser que le coronavirus est terminé», a-t-il toutefois prévenu sur la télévision d’Etat, en appelant à la vigilance. «A tout moment, nous risquons de revenir à une mauvaise situation» à cause d’une «négligence».

«Notre priorité reste d’organiser des cérémonies en plein air» comme «dans les stades», a-t-il ajouté, «afin que la distanciation sociale soit correctement observée».

Il a souligné que la réouverture temporaire des mosquées répondait à un «souci» de l’ayatollah Ali Khamenei, qui, toutefois, «soutient toujours toutes les mesures» gouvernementales contre la pandémie.

Le ministre a appelé les fidèles à respecter «au maximum les protocoles sanitaires» lors des cérémonies.

Le ministre de la Santé a annoncé mardi 48 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le bilan national des morts à 6.733.

Lors des dernières 24 heures, 1.481 nouveaux cas de contaminations a été détectés, portant le nombre total des patients à 110.767 en Iran.

Les premiers cas de la maladie sont apparus en Iran à la mi-février. Sans imposer de confinement ou de quarantaine les autorités ont toutefois fermé les mosquées, écoles, universités, cinémas, stades et autres lieux de regroupement.

Depuis le 11 avril, l’Etat a autorisé une réouverture progressive des commerces, et lundi, la réouverture des mosquées dans environ 30% des comtés.

Les fidèles peuvent aussi désormais revenir assister aux prières hebdomadaires les vendredis dans plusieurs provinces, alors qu’à Téhéran, les restrictions sont maintenues.

Lundi, le vice-ministre de la Santé, Aliréza Raïsi, a cependant fait état d’un «retour en arrière au Khouzestan (sud-ouest), avec hausse des hospitalisations et non-respect des protocoles» sanitaires.

«Cela peut arriver pour toute autre province si nous ne faisons pas attention», a-t-il averti affirmant que les restrictions seraient réimposées si nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19 : une partie de l’Europe se referme face à la résurgence du virus

L'Europe se referme de plus en plus pour contrer la nouvelle vague de Covid-19, à l'instar de la République tchèque où le gouvernement a annoncé des restrictions aux...

L’Égypte tente de renouer avec l’Arabie saoudite, après un désaccord remontant à la crise du...

Des sources diplomatiques ont signalé que «des communications étaient en cours entre l’Égypte et l’Arabie saoudite, après un long silence radio à l’ombre de...

Un avion israélien atterrit à l’aéroport de la capitale soudanaise

Un site électronique israélien a rapporté, mercredi soir, qu’un avion israélien a atterri à l'aéroport de la capitale soudanaise Khartoum, dans le cadre des...

Le Qatar appelle à intervention internationale concernant la construction des unités coloniales israéliennes en...

Le parlement qatari a appelé, hier mercredi, à «une intervention internationale urgente pour mettre fin à la construction des colonisations israéliennes réalisées sur les...

Voici l’identité de l’espion des Émirats arabes unis arrêté en Turquie  

La télévision officielle turque «TRT» a mentionné, mardi, que le service des renseignements secrets (MIT) avait arrêté un Jordanien d’origine palestinienne accusé d’espionnage au...