mardi, octobre 20, 2020

«Israël décide de vendre des armes aux Emirats arabes unis pour garder la main sur la région», affirme The Jerusalem Post

Courrier arabe

Le journal israélien, The Jerusalem Post, a signalé que le ministère de la Défense en Israël avait accepté de vendre des armes aux Emirats arabes unis (EAU), pour plusieurs milliards de dollars, signalant que cette mesure permettait à Tel-Aviv de garder le contrôle des affaires militaire au Moyen-Orient.

Le journal nota, selon ses sources, que «le ministère israélien avait agréé tous les contrats de ventes d’armes demandés par les EAU».

Il indiqua : «Israël a agi de la sorte, pour empêcher les EAU d’acheter des F-35 américains, non pas seulement pour s’assurer le contrôle des affaires militaires au Moyen-Orient, mais aussi pour récolter des milliards de dollars».

«Selon des responsables israéliens, dont certains au bureau du Premier ministre, Benjamin Netanyahou, Israël refusait que Washington vende des F-35 ou tout autre armes développées, dans le but de garantir la supériorité des armes israéliennes au Moyen-Orient», ajouta le quotidien.

Il estima toutefois, que «ces accords de vente étaient pour le bien d’Israël, qui pourra ainsi faire face à l’Iran, si ce dernier tentait d’élargir le conflit contre lui ou contre les pays sunnites modérés».

Ce n’est pas la première fois

The Jerusalem Post nota également qu’«Israël avait offert des systèmes d’armes secrètes à Abu Dhabi», affirmant que «cette dernière avait promis de ne pas en parler aux parties ennemies d’Israël».

Au même temps, il ramena à la surface le fait qu’«Israël avait vendu le programme Pegasus, destiné au piratage des téléphones portables dans les pays arabes, et souligna que le ministère israélien de la Défense avait autorisé la vente et que les EAU étaient l’un des pays acheteurs».

Rappelons toutefois, que, mardi, Netanyahou avait annoncé qu’un comité officiel, composé des assistants du président américain Donald Trump, serai envoyé aux EAU, pour mener des discussions afin de finaliser l’accord de la normalisation des relations entre les deux pays.

Ainsi, les EAU seront le premier pays au Golfe à signer un accord de paix avec Israël, bien qu’ils se placent en troisième position au niveau des pays arabes, après l’Égypte, qui avait signé un accord en 1979 et la Jordanie qui en avait parafait un, en 1994.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...