jeudi, juin 24, 2021

Israël détruit une réserve naturelle et déracine plus de 10 mille arbres

L’armée d’occupation israélienne a détruit une réserve naturelle et déraciné plus de 10 000 arbres, lors d’une campagne militaire dans le nord de la Cisjordanie, ce que les Palestiniens considèrent comme un «crime».

Dans une déclaration à l’Agence Anadolu, le responsable du dossier de la vallée du Jourdain dans le gouvernorat de Tubas, Moataz Basharat a expliqué que l’armée d’occupation avait acheminé, dans la matinée, des véhicules militaires et des dizaines de soldats vers la zone « Ainoun », à l’est de Tubas, et détruit une réserve naturelle construite sur environ 400 dunams (400 mille mètres carrés).

Il a indiqué que l’armée israélienne a déraciné et détruit environ dix mille arbres forestiers et environ 300 oliviers, soulignant que la réserve avait été reboisée il y a huit ans, dans le cadre du projet «Greening Palestine», supervisé par le ministère palestinien de l’Agriculture et financé par le consulat vénézuélien en Palestine.

L’occupation israélienne a justifié la destruction de la réserve par son classement en tant que «zone militaire», pourtant elle est située à environ 300 mètres des zones résidentielles peuplées, d’autant plus qu’elle était une distraction pour les habitants.

De son côté, le chef de la Commission de résistance contre le mur et la colonisation (officielle et affiliée à l’OLP) a déclaré qu’Israël « avait formé une unité spéciale, dont la mission est de mener une guerre dans la vallée du Jourdain ».

Et d’ajouter, « un dispositif de sécurité a été formé pour superviser la construction et l’agriculture dans la zone C, chargé d’éradiquer toute présence palestinienne. »

Début novembre, les médias israéliens ont fait savoir que le gouvernement d’occupation était sur le point de créer un corps spécial d’inspecteurs qui documenterait et collecterait des informations sur les constructions palestiniennes non autorisées dans les zones « C » en Cisjordanie.

L’accord d’Oslo entre l’Organisation de libération de la Palestine et Israël a classé les terres de Cisjordanie en trois zones : la zone A sous contrôle total palestinien, la zone B sous contrôle sécuritaire israélien, alors que les affaires civiles et administratives sont sous le contrôle palestinien, et la zone C est sous contrôle civil, administratif et sécuritaire israélien. Cette dernière zone constitue environ 60 % de la superficie de la Cisjordanie.

Le responsable palestinien avait appelé à « la protection internationale de la présence palestinienne dans la zone C », exhortant la communauté internationale à mettre fin à la discrimination dans le traitement des crimes de l’occupation.

En détruisant la réserve, les Palestiniens manquent d’un exutoire naturel dont ils avaient toujours rêvé.

Pour sa part, Omar Anboussi, un habitant de l’est de Tubas, a souligné que la réserve naturelle était le poumon de la région, déraciner ses arbres est un choc pour les Palestiniens et une grande perte.

Il est à noter que la superficie de la vallée du Jourdain est d’environ 1,6 million de dunams. Environ 13 000 colons israéliens y vivent dans 38 colonies, tandis qu’environ 65 000 Palestiniens y résident dans 34 communautés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos