mercredi, mars 3, 2021

Journée nationale du sport au Qatar : L’UNESCO félicite l’engagement et le succès du Doha

Courrier arabe

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a envoyé un message au Qatar, à l’occasion de sa journée nationale du sport, célébrée le 9 février de chaque année, à travers une vidéo publiée sur les pages officielles Twitter et Facebook de l’Organisation.

Audrey Azoulay signala que «le Qatar avait compris la force du sport et avait pris le soin d’accorder l’importance appropriée au domaine».

«Doha a consacré une journée nationale pour le sport, pour encourager les citoyens à bouger, à courir, à sauter, à nager, à marquer un but, où à viser un espoir», avait-il dit.

Elle déclara : «Je félicite le Qatar pour son engagement, envers l’espoir et la qualité», en soulignant que «l’UNESCO aurait aimé être représentée lors des célébrations et partager la joie de cette journée avec le Qatar».

Azoulay évoqua aussi l’importance du sport, comme étant «un moyen permettant d’écrire les histoires, et un outil majeur favorisant la promotion de la paix et du dialogue».

«Le sport permet de rapprocher les gens, il représente une langue universelle avec un alphabet de gestes et de sentiments, incarnant la valeur du travail collectif, de l’esprit de l’équipe et de l’honnêteté», avait-elle dit.

Elle ajouta : «Le sport est aussi indisponible à la prospérité de la santé mentale et corporelle, spécialement en ce temps de pandémie».

«Des études récentes ont démontré que le sport pouvait lutter contre la dépression», avait-elle poursuivi, en précisant que «le sport est plus que le simple fait de marquer des buts, battre les records ou gagner des compétitions, le sport permet à l’individu d’aller au-delà de ses capacités».

«Le sport est aussi un capital important pour le développement économique et social des pays. Des statistiques signalent que chaque dollar investi dans le sport procure un gain arrivant jusqu’à 4 dollars, constatés au niveau de l’amélioration de la santé publique», avait-elle enchaîné.

Cependant, Azoulay évoqua la ségrégation entre femmes et hommes, au niveau de la pratique du sport, précisant que «84% des filles scolarisées ne pratiquent pas le sport à cause de l’image ancrée dans les sociétés, sur la pratique du sport féminin», affirmant que «l’UNESCO s’était engagée activement pour favoriser l’évolution du sport féminin et lutter contre la ségrégation des femmes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos