vendredi, octobre 23, 2020

La Bibliothèque de New-York annule l’atelier co-organisé avec la fondation de ben Salmane  

Courrier arabe

La «Bibliothèque publique de New-York» a annoncé l’annulation de l’atelier prévu la semaine prochaine, en collaboration avec la fondation caritative «Misk» appartenant au prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane», suite aux pressions des ONG humanitaires.

L’annonce se présente à l’ombre des préparatifs, lancées par les activistes pour célébrer le premier anniversaire de l’assassinat du journaliste saoudien «Jamal Khashoggi», pointant le prince ben Salmane pour principal suspect du meurtre.

Par ailleurs, des militants avaient déclaré que les Nations Unies et la Bibliothèque ne pouvaient pas collaborer avec ben Salmane, avertissant que l’atelier servait à blanchir l’image du prince, après s’être impliqué dans une série de scandales humanitaires.

Un soulagement public

Dès l’annonce de l’annulation, le directeur exécutif du groupe humanitaire américain «Pen America» a déclaré dans un communiqué, que la Bibliothèque avait pris la bonne décision, expliquant que «la Bibliothèque était l’emblème de la liberté d’expression et de l’échange culturel, des valeurs que ben Salmane ne cesse de contredire».

De même, «Soumia al-Ramim» une responsable au groupe de protestations américain «Action Corps» a gratifié la décision de la Bibliothèque, et incita les autres institutions démocratiques à suivre son exemple.

Et c’est à travers un tweet que la directrice exécutive du département du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord à Human Rights Watch «Sarah Whitson» a noté son contentement après avoir reçu la nouvelle.

De leur part, les Saoudiens ne se sont pas avoué vaincus, et même si la fondation caritative «Misk» a fait part de son regret au sujet de l’annulation, elle déclara dans un communiqué, publié sur son site électronique, qu’elle s’était engagée à respecter l’organisation de l’évènement dans les délais, expliquant qu’il aura lieu la même date à Manhattan.

À priori, les répercussions du meurtre de Khashoggi commencent à tomber sur l’Arabie saoudite, à l’image de la colère internationale ressentie à l’égard des Saoudiens, et celle des cris qui s’élèvent proclamant une enquête transparente et le jugement immédiat de tous les responsables impliqués dans le crime, créant encore plus de problèmes aux autorités saoudiennes qui n’arrivent toujours pas à boucler l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19 : une partie de l’Europe se referme face à la résurgence du virus

L'Europe se referme de plus en plus pour contrer la nouvelle vague de Covid-19, à l'instar de la République tchèque où le gouvernement a annoncé des restrictions aux...

L’Égypte tente de renouer avec l’Arabie saoudite, après un désaccord remontant à la crise du...

Des sources diplomatiques ont signalé que «des communications étaient en cours entre l’Égypte et l’Arabie saoudite, après un long silence radio à l’ombre de...

Un avion israélien atterrit à l’aéroport de la capitale soudanaise

Un site électronique israélien a rapporté, mercredi soir, qu’un avion israélien a atterri à l'aéroport de la capitale soudanaise Khartoum, dans le cadre des...

Le Qatar appelle à intervention internationale concernant la construction des unités coloniales israéliennes en...

Le parlement qatari a appelé, hier mercredi, à «une intervention internationale urgente pour mettre fin à la construction des colonisations israéliennes réalisées sur les...

Voici l’identité de l’espion des Émirats arabes unis arrêté en Turquie  

La télévision officielle turque «TRT» a mentionné, mardi, que le service des renseignements secrets (MIT) avait arrêté un Jordanien d’origine palestinienne accusé d’espionnage au...