La Chine a affirmé que les discussions bilatérales qui viennent de s’achever à Washington pour tenter de réduire le conflit commercial avec les Etats-Unis avaient été « constructives et franches ».

Le vice-ministre chinois du Commerce Wang Shouwen et le vice-ministre des Finances Liao Min ont rencontré le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des affaires internationales David Malpass. Aucune avancée notable n’a cependant été annoncée.

« Les communications ont été constructives et franches. Les deux parties garderont le contact en ce qui concerne les prochaines dispositions », a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué publié sur son site internet.

Comme l’avait laissé entendre le président américain Donald Trump il y a quelques jours en disant « ne pas en attendre grand chose », ces travaux n’ont pas semblé déboucher sur une avancée majeure.

D’autant plus que les Etats-Unis ont frappé jeudi de nouvelles taxes douanières 16 milliards de dollars de produits chinois, déclenchant des représailles immédiates de Pékin, au moment-même des pourparlers bilatéraux.

Cette nouvelle escalade de la guerre commerciale porte à 50 milliards de dollars annuels la valeur totale des biens chinois taxés à 25% en entrant sur le territoire américain. Un millier de produits sont concernés, notamment des composants électroniques et des machines-outils.

La Chine, qui promettait de rendre coup pour coup, a réagi immédiatement avec des taxes douanières à 25% ciblant 16 milliards de dollars de biens américains importés. Parmi eux: les motos Harley-Davidson, le bourbon ou le jus d’orange, mais aussi des centaines d’autres.

Le ministère chinois du Commerce a annoncé jeudi soir le dépôt d’une plainte additionnelle devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le contentieux en cours contre les Etats-Unis sur cette série de droits de douane.

Washington justifie notamment ses taxes punitives imposées sur les produits chinois par la nécessité de répliquer aux « transferts forcés de technologies » et aux restrictions imposées aux firmes américaines opérant en Chine.

Les Etats-Unis réfléchissent pour septembre à une nouvelle vague de taxes sur 200 milliards d’importations de produits chinois. Et Donald Trump a menacé de cibler la totalité des 500 milliards de dollars de marchandises que les États-Unis importent de Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here