mercredi, novembre 25, 2020

L’activiste Al-Baghdadi: Mes projets avec Khashoggi sont la raison des menaces saoudiennes

Courrier arabe

L’activiste palestinien Iyad Al-Baghdadi a déclaré qu’il était ciblé par les services saoudiens à cause des projets sur lesquels il travaillait avec Jamal Khashoggi, le journaliste saoudien assassiné au consulat de son pays à Istanbul.

Lors d’une conférence de presse, tenue lundi à Oslo, Al-Baghdadi a révélé quelques détails des projets sur lesquelles il travaillait, et qui aurait fait de lui une cible pour les autorités saoudiennes.

Il explique qu’il travaillait sur un projet pour archiver les tentations saoudiennes qui visaient à influencer les commentaires des politiciens arabes sur Twitter, ajoutant que le projet était dirigé par Khashoggi.

Le début des projets 

Al-Baghdadi affirmait qu’il avait travaillé, sans contrepartie, en collaboration avec «Jeff Bezos», le fondateur du site Amazon, et le propriétaire du journal «The Washington Post», où Khashoggi écrivait des articles d’opinion, pour enquêter sur un harcèlement dont Jeff Bezos était victime.

Il signale que le chef de l’équipe de police qui enquêtait sur l’affaire avait déclaré au «Daily Beast», que les saoudiens avaient piratés le téléphone de Bezos et s’étaient emparés des informations qui faisaient l’objet du harcèlement.

Al-Baghdadi, expliquant qu’il s’agissait d’une relation extra-conjugale que Bezos avait eue à une époque de sa vie, il ajoute que Riyadh avait nié toute relation avec l’affaire.

Les menaces et les avertissements

L’activiste avait déclaré au «New York Times», qu’on avait demandé, à trois des amis de Khashoggi, de rester sur leurs gardes, et de sécuriser leurs appareils électroniques, pour éviter toute tentative éventuelle de piratage, ajoutant qu’on leur avait déconseillé de voyager en Asie ou vers certains pays européens où l’Arabie saoudite jouit d’une autorité spéciale.

Alors que les trois activistes affirment être ciblés à cause de leurs critiques au prince héritier saoudien, et après l’avoir accusé d’être responsable du meurtre de Khashoggi, les autorités saoudiennes restent silencieuses à ce sujet, mais avec la grande compagne d’arrestation lancée contre les opposants du roi et de son régime à travers le monde, les activistes se mobilisent et tentent à dénoncer les atteintes saoudiennes à la liberté d’expression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...