dimanche, octobre 24, 2021

L’administration Biden a l’intention d’ouvrir une enquête sur la persécution des Rohingyas à Arakan

La nouvelle administration américaine a l’intention d’ouvrir une enquête pour déterminer si la persécution des musulmans de la région d’Arakan au Myanmar (Rohingya) peut être qualifiée de génocide.

C’est ce qui est ressorti ce mercredi des déclarations d’Antony Blinken, choisi par le président américain pour prendre la tête du département d’État.

Blinken a fait savoir dans une déclaration préliminaire au vote sur sa candidature au poste de secrétaire d’État, par le Comité des relations étrangères du Sénat, qu’il superviserait personnellement l’enquête.

Depuis le 25 août 2017, les forces armées et les milices bouddhistes du Myanmar ont mené une campagne militaire et des massacres brutaux contre les Rohingyas à Arakan.

Les crimes qui se sont poursuivis depuis lors ont entraîné la mort de milliers de Rohingyas, selon des rapports concordants de sources locales et internationales. Des rapports des Nations unies font également état d’un million de réfugiés au Bangladesh.

Le gouvernement du Myanmar considère les Rohingyas comme des « migrants irréguliers » du Bangladesh, tandis que les Nations unies les considèrent comme « la minorité la plus persécutée au monde ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos