lundi, octobre 26, 2020

L’administration maritime panaméenne a entamé une procédure d’annulation officielle de l’immatriculation du navire Aquarius

Le Panama a annoncé samedi qu’il allait retirer son pavillon au navire humanitaire Aquarius, déjà privé de pavillon par Gibraltar, pour « non-respect » des « procédures juridiques internationales » concernant le sauvetage de migrants en mer Méditerranée.

« L’administration maritime panaméenne a entamé une procédure d’annulation officielle de l’immatriculation du navire Aquarius 2, ex-Aquarius (…) après la réception de rapports internationaux indiquant que le navire ne respecte pas les procédures juridiques internationales concernant les migrants et les réfugiés pris en charge sur les côtes de la mer Méditerranée », indiquent les autorités dans un communiqué diffusé sur leur site.

Selon le Panama, la principale plainte émane des autorités italiennes, selon lesquelles « le capitaine du navire a refusé de renvoyer des migrants et réfugiés pris en charge vers leur lieu d’origine ». Elle rappelle également que le navire s’est déjà vu retirer son pavillon par Gibraltar.

Or, selon le communiqué, « l’exécution d’actes portant atteinte aux intérêts nationaux constitue une cause de radiation d’office de l’immatriculation des navires ».

L’Aquarius, qui avait repris ses activités de sauvetage cette semaine en Méditerranée après une escale forcée de 19 jours faute de pavillon, a secouru 11 migrants jeudi au large de la Libye. Le navire cherche désormais un port pour les débarquer, après avoir refusé de les ramener en Libye.

En août, le gouvernement de Gibraltar avait révoqué le pavillon de l’Aquarius après lui avoir demandé de suspendre ses activités de sauvetage pour lesquelles il n’est pas enregistré dans le territoire britannique. Le bateau s’était alors tourné vers le Panama.

Depuis juin et la décision du ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, de fermer les ports italiens aux migrants, l’Aquarius est interdit dans les ports italiens où il accostait habituellement.

Une première fois, en juin, le navire avait été contraint d’aller jusqu’à Valence, en Espagne, pour permettre à 237 migrants de mettre pied à terre. Puis, en août, c’est à Malte qu’il avait pu débarquer ses 141 passagers, après un accord de répartition entre plusieurs pays européens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...