samedi, octobre 31, 2020

L’Arabie saoudite a empêché l’intervention du gouvernent yéménite à Aden, selon des rapports médiatiques  

Courrier arabe

Des rapports médiatiques ont rapporté, selon une source gouvernementale yéménite, que le président «Hadi Mansour Abed Rabou» envisageait d’entreprendre des procédures sévères, lors du premier jour des affrontements à Aden, sauf que l’Arabie saoudite avait intervenu, demandant un délai pour résoudre le conflit.

La source expliqua que le président yéménite avait programmé des mesures sévères à l’encontre des Émirats arabes unis (EAU), parlant de chasser les soldats émiratis de la coalition arabe, et de tout le Yémen, en plus d’une plainte officielle déposée au Conseil de sécurité, pour avoir soutenu un coup d’état, et participer à la division du pays.

Nombreux rapports médiatiques ont noté, selon la même source, que l’Arabie saoudite avait proclamé un délai de cinq jours, pour contenir le coup d’état d’Aden, et remettre les choses dans l’ordre.

Qu’en est-il d’Aden ?

Le ministère yéménite du Transport a annoncé hier, la suspension de ses travaux à Aden, une décision prise une journée après celle du ministère de l’Intérieur, qui avait suspendu les services des états civils, et des passeports, en plus de la fermeture de son administration sur place.

«Avec le positionnement du conseil transitionnel en tête du pouvoir à Aden, l’état a choisi de se retirer, et de ne plus y retourner jusqu’au retour des forces légitimes, et la décimation des milices émiraties», avait déclaré le ministre du Transport «Saleh al-Jabouani» lors d’une conférence de presse.

Par ailleurs, en réponse aux déclarations de la coalition arabe qui avaient annoncé le retrait des forces du conseil transitionnel «de toutes les positions dont la légitimité revient au gouvernement», le conseil transitionnel du sud, soutenu par les EAU a affirmé que «ses troupes n’avaient aucune intention de se retirer des positions conquises à Aden», indiquant leur intention à rester en tête du pouvoir, et démentant les rumeurs avancées par la coalition.

Rappelons qu’avant une semaine, les milices armées du conseil transitionnel sud avaient lancé une attaque sur les positions militaires du gouvernement yéménite à Aden, et après de violents affrontements entre les deux camps, la ville est tombée sous le contrôle des troupes armées du conseil.

Une action qualifiée par le gouvernement de coup d’état, suite à laquelle il appela au retrait immédiat des milices, avant tout dialogue, et à tenir compte des civils innocents bloqués dans le conflit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...