samedi, décembre 5, 2020

Le blocus du Qatar fut programmée 3 mois avant son déclenchement, révèle le livre «Blood and Oil» publié récemment

Courrier arabe

Mardi, le 1er septembre, un livre intitulé «Blood and Oil» (Sang et pétrole), a été publié. Il révèle la montée au pouvoir du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et parle des complots qu’il a tissés pour déclencher la crise du Golfe avec le Qatar.

De ses deux auteurs américains, le journaliste, Bradley Hope, et le conseiller financier Justin Sheck, le livre commence en évoquant «les mises en garde que l’ambassadeur américain à Riyad, Joe Westvale, avait envoyées à MBS, lui demandant d’éviter quelconque offensives militaires contre le Qatar».

Il signala ensuite que «le conseiller de Trump à l’époque, Steve Bannon, avait dit à Mohamed ben Zayed «Nous devons nous occuper de ceux-là. Ils sont pire que les Perses» en l’occurrence au Qataris».

«Les Saoudiens avaient informé Jared Kushner, le gendre de Trump, qu’ils prévoyaient de rompre leurs relations avec le Qatar, une heure avant de passer à l’action», ajouta le livre, en notant que «Kushner leur demanda de surseoir la décision, mais ils ont répondu : «C’est trop tard, nous avons déjà commencé»».

Il continue : «Après le déclenchement de la crise, l’ancien ministre américain des Affaires étrangères, Rex Tillerson, contacta la Maison-Blanche, s’inquiétant pour la base militaire d’al-Udeid qui se trouve au Qatar, au cas où trois des plus gros acheteurs d’armes américaines commencent à s’échanger des tirs».

«Devant Tillerson, Trump a dit à Kushner, «Si tu les as obligés à se battre pour diminuer le soutien financier du terrorisme, alors les choses vont dans le bon sens. Laisse les Saoudiens trouver une issue»».

Le complot pour la crise

Selon le livre, la crise du Golfe fut programmée 3 mois avant son déclenchement, «Un stratagème saoudien, Abdulziz al-Oteibi, l’a mise en place. Il travaillait auprès de l’ambassade saoudienne à Washington, et avait eu l’idée d’exploiter la visite de Trump dans la région, pour centrer une compagne médiatique. Son plan était d’assurer une couverture hebdomadaire, pour informer le récepteur arabe, au sujet des divulgations qui affirment le soutien apporté par le Qatar au terrorisme et qui démontrent que Doha avait versé des pots de vin pour obtenir l’organisation de la Coupe du monde 2022», avait-il détaillé.

Il continue : «Après avoir forgé des alliances, la direction émiratie avait décidé, en 2017, de provoquer la crise, afin de compliquer la vie des Qataris, dans le but d’obliger la Doha à accepter leurs conditions, mais le piège s’est refermé contre eux, après que le Qatar ait choisi de les affronter».

Selon lui, «l’échec de la planification de la crise a poussé Steve Bannon à demander au conseiller de la sécurité nationale émiratie, Tahnoun ben Zayed, de présenter au Qatar une liste de recommandations, pour que la crise soit crédible».

Il affirma que «l’intervention des États-Unis et de la France pour calmer la crise, était au moment où une guerre cybernétique s’est déclenchée», signalant que «la boite électronique de l’ambassade émirati à Washington, Youcef al-Oteiba, fut piratée et son contenu publié par des journaux internationaux».

Sur ce, il importe de rappeler que la crise du Golfe a poussé l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte à imposer au Qatar un blocus aérien, terrestre et maritime, après l’avoir accusé de soutenir le terrorisme et de tenir des relations avec l’Iran.

À ce jour, le Qatar dément les accusations qui lui furent lancées et dénonce des tentations pour contrôler sa souveraineté et ses choix diplomatiques.

Aux dernières évolutions, le Koweït dirige une médiation pur tenter de résoudre la crise, qui persiste depuis déjà 3 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Salmane al-Odah rongé par l’obscurité des prisons de ben Salmane

L’opposant saoudien, Abdullah al-Odah, a déclaré, jeudi, que son père, le prédicateur Salmane al-Odah, détenu depuis plus de 3 ans dans les prisons saoudiennes...

Koweït : « Discussions fructueuses » sur la réconciliation au Golfe

Le Koweït a annoncé, vendredi, avoir tenu, dernièrement, des discussions fructueuses dans le cadre des efforts relatifs à la réconciliation dans le Golfe et...

Sarkozy – Kadhafi : l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine arrêté à Beyrouth

L’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine a été arrêté à Beyrouth en vertu d’une fiche émise par Interpol dans le cadre de l’affaire du financement...

Libye: Williams et Aguila Salah appellent à un consensus rapide au sein de la...

L'émissaire des Nations unies par intérim pour la Libye, Stéphanie Williams, et le président du Parlement de Tobrouk, Aguila Salah, ont souligné, mercredi, « la...

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...