mercredi, janvier 20, 2021

Le Congrès américain enquête sur une vente d’armes suspecte conclue avec l’Arabie saoudite

Courrier arabe

Des anciens responsables américains ont accusé l’administration du président Donald Trump de conclure un accord suspect de 8,1 milliards de dollars pour vendre les armes aux Saoudiens.

Selon la chaîne informationnelle al-Jazeera mubasher, «des députés démocrates au Congrès américains, ont envoyé des convocations destinées à quatre anciens assistants du secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo».

«Les députés enquêtent pour connaître la raison qui a poussé Trump, en mai dernier, à suivre les conseils de Pompeo et à destituer l’inspecteur général du ministère des Affaires étrangères, qui était chargé de surveiller le travail du ministère», nota la chaîne, lundi soir.

Elle ajouta : «Lors d’un communiqué qu’ils ont diffusé, les législateurs ont précisé que les convocations furent envoyées en se basant sur des informations que Charles Folkner, l’ancien haut responsable au ministère des Affaires étrangères, avait révélé, en mai dernier, et qui indiquèrent que Trump avait exploité la loi d’urgence pur vendre des armes aux Saoudiens et aux Émiratis».

La chaîne signala également que «les présidents du comité de la procuration, au Sénat américain, avaient affirmé vouloir poursuivre l’enquête jusqu’au bout, pour débusquer les coulisses de l’accord suspect».

Rappelons que plusieurs journaux internationaux indiquèrent que le Congrès américain, à plusieurs reprises, avait tenté d’empêcher les États-Unis de conclure un accord de vente d’armes estimé à plus de 8 milliards de dollars, avec l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, mais Trump avait recouru à la loi d’urgence pour dépasser l’opposition, présentant la menace iranienne dans la région, comme prétexte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos