A soldier walks at Red Sea port of Hodeidah, Yemen May 10, 2017. REUTERS/Abduljabbar Zeyad

Le gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale a accusé mardi les autorités émiraties d’introduire clandestinement des armes pour les séparatistes à travers ses ports vers la ville d’Aden au sud du pays.

Le ministre des Transports yéménite Salah al-Jebouani a écrit dans un tweet: « les Émirats  arabes unis (EAU) procèdent à des vols à l’aéroport al-Rayane sans coordination avec nous », ajoutant qu’Abou Dhabi utilise les ports du pays pour apporter des armes aux séparatistes à Aden.

Al-Jebouani a promis de punir les EAU pour avoir bafoué la souveraineté de l’État yéménite, indiquant: « nous allons prochainement mettre un terme aux abus portant atteinte à la souveraineté de l’État avec l’Organisation de l’aviation civile internationale et avec les différentes instances concernées ».

Il est à noter que les EAU ont le contrôle de plusieurs ports yéménites tels que le port d’Aden et port d’al-Moukalla et aussi celui des ports d’exportation du pétrole comme le port d’al-Dhaba à Hadramaout et le port de Belhaf à Shabwah.

Auparavant, le gouvernement yéménite avait déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité contre le gouvernement d’Abou Dhabi pour son appui aux séparatistes qui contrôlent Aden, ainsi que pour le bombardement par les Émirats arabes unis des positions de l’armée yéménite dans la ville côtière Zinjibar, capitale d’Abyan, survenu vers la fin du mois passé, entraînant la mort de 300 personnes entre civiles et militaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here