samedi, octobre 31, 2020

Le Koweït appelle à une mobilisation concernant la crise humanitaire en Syrie   

Courrier arabe

Le Koweït a appelé, mercredi, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à se mobiliser pour mettre fin aux répercussions humanitaires en Syrie, à l’ombre de la propagation du coronavirus et des affrontements armés qui se poursuivent au pays.

Lors de son discours prononcé, à l’occasion de la 45ème session du Conseil, le représentant du Koweït auprès des Nations unies, Jamal al-Ghoneim, signala que «son pays s’inquiétait des répercussions d’une crise humanitaire en Syrie, principalement à cause des combats qui se poursuivent toujours au pays», tout en notant qu’«un grand nombre de citoyens était menacé par la propagation de la pandémie du coronavirus».

Il souligna la faiblesse du système de soin sanitaire syrien, et indiqua que «le nombre des hôpitaux et des centres hospitaliers avait était réduit à la moitié, à cause des attaques armées», tout en déplorant le fait que «70% des travailleurs du secteur sanitaire aient quitté le pays depuis son instabilité sécuritaire».

«Le Koweït appelle les différentes parties à faciliter l’arrivée des aides humanitaires pour les réfugiés internes et pour les zones encerclées, sans prendre part ou faire une différence, car la pandémie est une menace de plus pour les millions de Syriens, qui souffrent déjà des difficultés, des violations et des privations», avait-il ajouté.

Al-Ghoneim appela la communauté internationale à donner une attention particulière au cas des réfugiés syriens qui se trouvent dans les différents pays du monde, et leur demanda d’intervenir pour empêcher des répercussions humanitaires supplémentaires et de travailler à éviter plus de souffrance et d’exode à un peuple déjà accablé par la guerre.

À la fin de son discours, le représentant du Koweït rappela que «la seule résolution possible à la crise syrienne est la solution politique qui répond aux attentes du peuple syrien».

Il appela pour ce faire, «à tenir compte des points notés par le communiqué de Genève de 2012, et des décrets n°2254 du Conseil de sécurité», espérant que les efforts fournis dans cet axe puissent déboucher sur une initiative qui permettra d’instaurer la paix en Syrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...